Monde

Le guide suprême confirme Ahmadinejad

Temps de lecture : 2 min

L'ayatollah Ali Khamenei, le guide suprême iranien, a officiellement confirmé lundi 3 août la victoire de Mahmoud Ahmadinejad aux élections présidentielles de juin. Cette approbation intervient juste avant l'investiture d'Ahmadinejad devant le parlement pour son deuxième mandat, qui doit se tenir mercredi 5 août.

Cette annonce intervient alors que le président connaît de nombreuses difficultés à l'intérieur même de son parti conservateur. Depuis les élections de juin, Ahmadinejad a déjà du abandonner son premier choix de vice-président et renvoyer son ministre du Renseignement, tandis que son ministre de la culture a présenté sa démission et que son ministre de l'industrie a été condamné pour fraude, rapporte Al Jazeera.

Dans le même temps, l'establishment iranien est la cible de vives critiques concernant le procès de plus de 100 personnes accusées d'avoir conduit des émeutes suite aux élections du 12 juin. Mohammad Khatami, qui a présidé l'Iran de 1997 à 2005, a qualifié le procès d'«anticonstitutionnel».

[Lire l'article complet sur Al Jazeera]

(Image de une: Ahmadinejad, Reuters)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

A lire aussi sur Slate: «Iran: Ahmadinejad l'illusionniste»

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 9 au 15 janvier 2021

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 9 au 15 janvier 2021

Crash d'un Boeing 737-500 en Indonésie, deuxième impeachment pour Donald Trump et élection présidentielle en Ouganda... La semaine du 9 au 15 janvier 2021 en images.

La qualité de vie est-elle vraiment meilleure au Danemark et en Suède?

La qualité de vie est-elle vraiment meilleure au Danemark et en Suède?

Le modèle scandinave est souvent vanté et pris en exemple. Mais il est loin de ne comporter que des avantages.

Attention, un Trump peut en cacher un autre

Attention, un Trump peut en cacher un autre

Dernière ligne droite avant l'investiture de Joe Biden, ce 20 janvier, à Washington. Une investiture à laquelle Donald Trump, en bon perdant, ne se rendra pas. Le 45e président des États-Unis a enfin admis sa défaite, dans les mots et dans les...

Newsletters