Monde

Les étranges lois italiennes

Slate.fr, mis à jour le 30.07.2009 à 16 h 18

L'Italie promulge parfois d'étranges ordonnances; le journal Panorama propose une carte des plus insolites d'entre elles. A Eraclea par exemple, les jeux pouvant déranger les baigneurs sont interdits. Partant de là, les châteaux de sable, qui peuvent «modifier de façon dangereuse l'état de la plage» sont éradiqués.

A Trapani, il faudra dire adieu aux glaces mangées dans la rue en bavardant entre amis, ou aux jus de fruits bus sur un perron. Une ordonnance promulgée en septembre dernier a interdit toute pause dans la rue qui serait destinée à consommer boissons ou nourriture. «Et si pour oublier vous décidiez de chanter, n'y songez pas, vous risquez une amende de 500 euros».

A San Remo, on vous demandera votre carte d'identité si vous vous asseyez au bord des parterres de fleurs ou des vasques qui décorent la ville. Il s'agit de préserver le décor. Sauf pour les mineurs de moins de 12 ans et les plus de 60 ans.

[Lire l'article complet sur Panorama]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr


Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte