Slatissime

Cologne

Antigone Schilling, mis à jour le 02.03.2015 à 11 h 52

Classique des classiques depuis des siècles et unisexe, la Cologne se caractérise par sa fraîcheur agrume.

Née très probablement en Italie où elle était fabriquée par des religieux, l’aqua mirabilis fut utilisée de façon thérapeutique. Supposée guérir de nombreux maux, la Cologne avait, dit sa légende, moult vertus.

«C’est un remède souverain contre le Mal Cadux, l’Apoplexie, Paralysie. Tremblement, Roideur du Col qui empêche le mouvement, Palpitations du coeur, catarrhes causés par les humeurs froid; elle ouvre avec un égal succès les Obstructions du Foie, de la Rate, et guérit les Maladies qui en sont la suite, comme Jaunisse, Puanteur d’haleine, et autres semblables... 

Prise en cuillerées ou «extérieurement», cette eau admirable vit sa recette essaimer en Allemagne. Apothicaire, Giovanni Paolo Feminis réussit à obtenir en Italie le secret de fabrication auprès de religieuses et l’introduisit en Rhénanie au XVIIIème siècle. La ville de Cologne lui donna son nom et l’essor du négoce fut ensuite développé par Jean Marie Farina, neveu de Feminis.

Dans l’Encyclopédie de Diderot, la Cologne est ainsi définie: «de l’alcool aromatisé par un grand nombre de plantes, et distillé sur ces aromates». Sont cités parmi les ingrédients: romarin, eau de mélisse, bergamote, néroli, cèdre, citron...

Et l’histoire se continue en Allemagne avec la banque Mühlens et une recette donnée en cadeau de mariage. La famille se mit à la commercialiser sous un numéro: «4711, la véritable Eau de Cologne», une dénomination due à la numérotation des habitations imposée par les occupants français. Amateur de cette eau de Cologne, Napoléon aurait imposé un décret pour la vérification des formules de ces «remèdes». Pour ne point révéler leurs secrets, les fabricants allemands oublièrent-ils la fonction médicament pour se concentrer sur le côté parfum?

En France, un autre Jean-Marie Farina s’installa rue Saint Honoré en 1806 et se mit à fabriquer des Cologne. Pour Napoléon, il créa un flacon vertical à placer dans les bottes, «le rouleau d’eau de Cologne». Lui succèderont les époux Collas qui revendirent la maison à deux cousins, à l’origine de l’actuelle maison Roger & Gallet (aujourd’hui dans le giron de L’Oréal) qui continue la fabrication de ces eaux de Cologne classiques dont la Jean Marie Farina (depuis 1806). Chez Guerlain, plusieurs eaux magnifiques ont traversé le temps dont l’Eau du coq. L’Eau de Cologne impériale fut, elle, composée par Pierre-François-Pascal Guerlain en l’honneur de l’impératrice Eugénie. 

Jusque dans les années 1980, la Cologne a globalement un statut moins noble que le parfum, elle est moins chère, souvent vendue en pharmacie et s’utilise avec un geste généreux pour se frictionner.

Depuis les lancements des Cologne des créateurs de mode comme Thierry Mugler et Helmut Lang, elles sont redevenues tendance. Elles figurent désormais aussi dans les collections des grandes maisons, Chanel, Dior, ou aussi avec des variantes originales (l’exquise Eau de gentiane blanche chez Hermès). Du côté des marques de niches, une collection a été lancée chez Goutal, une autre a pour point de départ son nom: Atelier Cologne.

En termes d’odeur, la Cologne se caractérise par sa signature hespéridée (des notes agrumes) en tête et dominant la fragrance. La concentration est aussi souvent jouée en mineur.

Aux États-Unis, le terme Cologne est utilisé de manière différente, il qualifie plus globalement un parfum, une eau de toilette.

Antigone Schilling
Antigone Schilling (18 articles)
parfumLIFEodeursnezmode
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte