Culture

Merce Cunningham est mort

Slate.fr, mis à jour le 28.07.2009 à 14 h 16

Le chorégraphe américain Merce Cunningham est mort dans la nuit de dimanche à lundi à l'âge de 90 ans. «Surnommé l'Einstein de la danse, il a dynamité dès les années 50 les codes du ballet: le danseur ne se déplace plus en fonction du centre de la scène, il est lui-même un centre», raconte LeFigaro. «Au contraire du danseur classique, j'estime tous les mouvements possibles», expliquait Merce Cunningham.

Il s'est émerveillé des compositions aléatoires, jouant littéralement ses ballets aux dés du Yi King, le grand livre d'oracles chinois. Dans les années 90, il découvre le logiciel informatique Lifeforms qui lui donne de nouvelles possibilités de mouvements. Ainsi dans Biped, les danseurs dialoguent avec leur image grâce à des capteurs placés sur leur corps.


«Avec Cunningham, on a l'impression de contempler le monde au septième jour alors que tout est neuf. C'est la beauté dépourvue de raisons d'exister et ­qui s'assume pleinement comme telle», notait alors un critique.

En 2002, il s'était confié à Libération: «Ce matin, je pensais à Erik Satie et j’ai dessiné une grenouille.(...) Observer les animaux n’a jamais cessé de me fournir des idées de mouvements. Je me souviens d’un documentaire. Un vieux lion était couché, entouré de lionceaux qui s’ébattaient. (...) J’ai imaginé des situations de chutes que je n’avais pas encore explorées et mes danseurs ont ainsi trouvé des solutions inédites».

[Lire les articles complets sur LeFigaro.fr et Liberation.fr]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

(Photo: Photo Flickr pashasha)

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte