Les folles dépenses de Julien Dray

Slate.fr, mis à jour le 24.07.2009 à 12 h 48

Depuis plusieurs mois, Julien Dray est dans le collimateur de la justice pour des mouvements de fonds suspects sur ses comptes. Les enquêteurs de la brigade financière ont mis fin, le 13 juillet, à leurs investigations. «Avec ce constat de base: entre 2005 et 2008, M. Dray a perçu 1 631 417 euros, tous revenus confondus. Dans la même période, il a dépensé 2 087 678 euros», révèle Le Monde.

Les policiers ont pu établir que Julien Dray avait eu recours à des prêts auprès de ses amis proches, comme Pierre Bergé, et bénéficié de l'aide de cinq associations, souvent elle-mêmes en difficultés financière: la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (FIDL), SOS-Racisme, Les Parrains de SOS-Racisme, Stop-Racisme Val d'Orge, et enfin l'Association de la 10e circonscription de l'Essonne.

«Outre des procédures incidentes (soupçons de fausses factures, fraudes au fisc…), le parquet va devoir déterminer si l'argent décaissé au profit de M. Dray, via des intermédiaires proches de l'élu et salariés par ces associations, est constitutif d'un abus de confiance», explique le journal.

«Je ne suis pas un irresponsable dépensier, je ne suis en rien un homme qui vit dans la luxure», a certifié aux policiers M. Dray. Une demi-douzaine de personnes pourraient être citées devant le tribunal correctionnel avec lui, dont Dominique Sopo, le président de SOS-Racisme.

[Lire l'article complet sur le Monde.fr]

(Photo: Reuters/Benoit Tessier)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte