Monde

11 septembre: la réforme qui ne passe pas

Slate.fr, mis à jour le 23.07.2009 à 18 h 54

La plus importante des réformes proposées par la Commission Nationale sur les attaques terroristes contre les Etats-Unis n'a toujours pas été mise en place, affirme le Christian Science Monitor. Le Congrès a bien augmenté les dépenses liées à la sécurité et aux infrastructures, mais le nombre de comités et sous-comités parlementaires dédiés à l'Interieur continue d'augmenter.

La Commission avait pourtant qualifié ce grand nombre (108 contre 88 en 2004, année où la Commission a rendu son rapport) de dysfonctionnel. Elle avait recommandé de créer un seul outil de supervision de la sécurité intérieure, permanent et non partisan, et prévu que le Congrès serait réticent.

Depuis 2004, les représentants du ministère de l'Intérieur américain ont témoigné devant plus de 1000 auditions parlementaires, et le ministère a préparé 11.300 briefings parlementaires.

A cause de ce manque de cohérence et d'unité, des directives contradictoires ont été données, sur des sujets cruciaux pour la sécurité américaine, comme la communication entre les pompiers, policiers et ambulanciers ou la législation visant à protéger les usines chimiques américaines d'attaques terroristes.

[Lire l'article complet sur le Christian Science Monitor]

(Photo: le Capitole, à Washington DC, via wikimedia)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte