Monde

5000 photos de Berlusconi dans un coffre fort

Temps de lecture : 2 min

Le journal colombien El Espectador publie une interview d'Antonello Zappadu, le photographe italien qui affirme avoir pris 5000 photos de Silvio Berlusconi entre 2007 et 2009, lors de fêtes privées dans la villa sarde du Chef du Conseil italien. Les photos, interdites de publication en Italie, sont aujourd'hui gardées dans un coffre-fort en Colombie.

Il affirme avoir commencé par prendre des photographies à l'aéroport de Costa Esmeralda, puis, en les analysant, s'être rendu compte que les vols officiels transportaient des personnes qui, selon lui, n'avaient pas de légitimité à prendre un avion présidentiel.

«Je suis un reporter, pas un paparazzi, c'est pour ça que je floute les visages sur les photos [...] Je considère avoir fait une enquête journalistique» affirme le photographe.

C'est lui qui avait vendu les premières photos au journal espagnol El Pais, puisque la loi italienne portant sur le respect de la vie privée l'empêchait de les vendre en Italie. Aujourd'hui, l'agence Eco Prensa -dont il est cofondateur- détient les droits des 5000 photos, et pourrait les faire publier sans problème en Colombie. Antonello Zappadu ne souhaite pas les vendre pour l'instant.

[Lire l'interview complètes dans El Espectador]

(Photo:Silvio Berlusconi à la mi-temps d'un match de football du Milan AC Reuters)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

 

Newsletters

Pour comprendre comment la Suède a réagi au Covid-19, il faut se pencher sur sa Constitution

Pour comprendre comment la Suède a réagi au Covid-19, il faut se pencher sur sa Constitution

L'approche suédoise pour lutter contre la propagation du virus a fait figure d'exception en Europe. Le cadre législatif spécifique du pays serait à l'origine de cette réponse politique.

Nous sommes à la traîne sur le recyclage des vêtements

Nous sommes à la traîne sur le recyclage des vêtements

Les chiffres de l'industrie suggèrent que les habits modernes ont une durée de vie de deux à dix ans.

Chroniques trumpiennes: semaine du 6 au 12 juillet

Chroniques trumpiennes: semaine du 6 au 12 juillet

Aperçu hebdomadaire de la vie tweeto-mentale du président américain.

Newsletters