Société

18 Montres à 100.000 euros, le prix du royaume merveilleux de la haute horlogerie à complication

Temps de lecture : 4 min

Gros bonus de fin d’année, cession de parts, que faire quand on adore l’horlogerie et qu’on dispose d’un budget conséquent? Le seuil psychologique de 100.000 € ouvre la porte d’un royaume merveilleux : la haute horlogerie à complication.

Audemars Piguet

Modèle : Royal Oak Offshore Perpetual
Calendar Chronograph.
Boîtier : platine, 42 mm.
Calibre : 2326/2839, remontage automatique,
heures, minutes, petite seconde, chronographe,
calendrier perpétuel, phases de lune.
Spécificités : limitée à 10 exemplaires, cette
Offshore en platine sur cuir est une excellente
synthèse sport chic, avec un mouvement
double complication typique d’Audemars Piguet.
Prix : 104 800 €.

Blancpain

Modèle : Fifty Fathoms Tourbillon 8 Jours.
Boîtier : or rouge, 45 mm.
Calibre : 25A, remontage automatique,
indicateur de réserve de marche (huit jours),
heures, minutes, petite seconde sur
tourbillon une minute.
Spécificités : un tourbillon étanche à
300 mètres ? Cette Fifty ne verra probablement
pas l’eau de près. Mais elle représente la liberté
de style caractéristique de notre époque.
Prix : 105 580 €.

Breguet

Modèle : Classique 5317 Tourbillon et Réserve
de Marche.
Boîtier : or jaune, 39 mm.
Calibre : 587DR, remontage automatique,
indicateur de réserve de marche (5 jours), heures,
minutes, petite seconde sur tourbillon une minute.
Spécificités : le classicisme Breguet dans toute
sa splendeur : la complication fétiche de la
maison intégrée dans un mouvement pratique
et aux finitions main de haut niveau.
Prix : 104 300 €.

Cartier

Modèle : Calibre Astrotourbillon.
Boîtier : titane, 47 mm.
Calibre : 9451 MC, remontage manuel,
heures, minutes, secondes sur tourbillon
une minute excentré.
Spécificités : c’est le tourbillon le plus long qui
soit : il est logé au bout de l’aiguille des secondes
et orbite à grande vitesse autour de ce grand
cadran. Comme un astre autour de son soleil,
il en effectue un tour par minute.
Prix : 107 000 €.

De Bethune

Modèle : DB28 Skybridge.
Boîtier : titane, 43 mm.
Calibre : DB2105, remontage automatique,
5 jours de marche, heures, minutes, phases
de lune tridimensionnelle.
Spécificités : De Bethune, c’est un monde à part.
Le mouvement de manufacture est unique en son
genre. Il bénéficie, comme le cadran bleu, d’un
niveau de terminaison incroyable : des polissages
comme ça, il n’y en a pas ailleurs.
Prix : 98 000 €.

François-Paul Journe

Modèle : Chronomètre Optimum.
Boîtier : or rouge, 40 mm.
Calibre : calibre 1510 à échappement BHP,
remontage manuel, indicateur de réserve de
marche (70 heures), heures, minutes, seconde
morte, remontoir d’égalité.
Spécificités : c’est un projet fétiche
de Journe. L’échappement de l’Optimum
est le fruit d’années de recherche, d'un effort
unique et d'une technicité incroyable.
Prix : 100 300 €.

Franck Muller

Modèle : 8880 Tourbillon Curvex.
Boîtier : or rouge, 39,5 x 55,3 mm.
Calibre : FM2001, remontage manuel,
heures, minutes, petite seconde sur
tourbillon une minute.
Spécificités : on a beau dire, la boîte Cintrée
Curvex de Franck Muller est l’une des plus
belles. Dans ce tonneau bombé, dont le cadran
épouse les courbes, on trouve un calibre
de manufacture au tourbillon de beau diamètre.
Prix : 104 810 €.

Glashütte Original

Modèle : Senator Tourbillon.
Boîtier : or gris, 42 mm.
Calibre : 94-03, remontage automatique,
heures, minutes, petite seconde sur tourbillon
volant une minute, grande date.
Spécificités : le tourbillon volant ayant été
inventé à Glashütte, cette Senator est un
retour à l’envoyeur. Sa cage est l’une des plus
fines qui soient, prise dans un calibre saxon
aux superbes finitions.
Prix : 96 500 €.

Hublot

Modèle : MP-06 Senna Titanium.
Boîtier : titane, 50 x 56 mm.
Calibre : HUB9006.H1, squelette, remontage
manuel, 5 jours de marche, heures,
minutes, petite seconde sur tourbillon une minute.
Spécificités : le boîtier MP de forme
tonneau ne ressemble en rien aux Big Bang.
Mais le mouvement à tourbillon squelette,
lui, est typique de Hublot avec ses finitions
super sport, noires et techniques.
Prix : 101 900 €.

IWC

Modèle : Portugaise Répétition Minutes.
Boîtier : platine, 44 mm.
Calibre : 98950, remontage manuel, heures,
minutes, petite seconde, répétition minutes
Spécificités : la consécration, le sommet.
La répétition minutes est LA complication qui
résiste à la démocratisation. Celle d’IWC
est le premier prix du genre, ici dans une boîte
en platine imposante mais qui ne hurle pas
son tarif au premier venu.
Prix : 97 500 €.

Jaeger-LeCoultre

Modèle : Master Eight Days Perpetual SQ.
Boîtier : platine, 41,5 mm.
Calibre : 876SQ, squelette, remontage manuel,
indicateur de réserve de marche (8 jours),
heures, minutes, quantième perpétuel, phases
de lune, indicateur jour/nuit.
Spécificités : Jaeger Le-Coultre termine à la
main ce squelette d’une rare complexité. Pas une
mince affaire vu le nombre de composants à
découper, évider, angler, polir…
Prix : 104 000 €.

L.Leroy

Modèle : Osmior Tourbillon Régulateur.
Boîtier : or rose, 41 mm.
Calibre : L512, remontage automatique,
heures excentrées, minutes au centre, petite
seconde sur tourbillon une minute.
Spécificités : c’est l’un des plus graphiques
qui soient. Ce régulateur est surplombé d’une
cage de tourbillon squelettée hyper technique.
Il vient de remporter le troisième Concours de
Chronométrie International.
Prix : 104 900 €.

Lange & Söhne

Modèle : Datograph Perpetual.
Boîtier : or rose, 41 mm.
Calibre : L951.1, remontage manuel, heures,
minutes, petite seconde, grande date à
double guichet, calendrier perpétuel, indicateur
jour/nuit, chronographe flyback.
Spécificités : un QP et un chronographe
flyback dans la même boîte, c’est une
multicomplication prestigieuse. Surtout avec
ce degré d’exécution, du plus haut niveau.
Prix : 107 000 €.

Richard Mille

Modèle : RM11-01 Roberto Mancini.
Boîtier : titane, 50 x 42,7 mm.
Calibre : RMAC1, remontage automatique,
heures, minutes, quantième annuel avec grande
date et mois, chronographe flyback à secondes
et minutes concentriques.
Spécificités : chez Richard Mille, on remarque
le design, moins la complexité. Celle de ce
calibre à quantième annuel et flyback est
exceptionnelle. Ses finitions aussi.
Prix : 105 000 €.

Tag Heuer

Modèle : MikroTimer Flying 1000.
Boîtier : titane traitement céramique, 45 mm.
Calibre : Mikrotimer, remontage
automatique, heures, minutes, secondes,
chronographe au 100e de seconde.
Spécificités : le Mikrotimer est disponible
sur demande uniquement. Son calibre dual est
à la limite de l’expérimental : une partie
à 4 Hz donne l’heure, le chronographe bat à
500 Hz (pendant 150 secondes).
Prix : 100 000 €.

Ulysse Nardin

Modèle : Stranger.
Boîtier : or rose, 45 mm.
Calibre : UN-960, remontage automatique,
heures, minutes, secondes, mélodie au passage
des heures ou à la demande.
Spécificités : « Strangers in the night, exchanging
glances… » Elle n’a pas la voix de Franck Sinatra,
mais elle connait la chanson. La Stranger est
équipée d’un système de boîte à musique couplé
à un mouvement de manufacture.
Prix : 98 500 €.

Vacheron Constantin

Modèle : Métiers d'Art Les Univers
Infinis « Cavalier »
Boîtier : or gris, 40 mm.
Calibre : 2460SC, remontage automatique,
heures, minutes, secondes.
Spécificités : les montres de métier d’art de
Vacheron Constantin sont des poèmes graphiques.
Le motif de Maurits Escher représente des
cavaliers ottomans en plein et en creux, en nacre
et or gravés. 20 exemplaires.
Prix : 105 300 €.

Voutilainen

Modèle : Tonneau DS.
Boîtier : or gris, 37 x 33 mm.
Calibre : remontage manuel, heures, minutes,
petite seconde, seconde morte.
Spécificités : le rêve des collectionneurs,
l’exclusivité totale. Cette pièce unique
est fabriquée à la main par des artisans ultraqualifiés.
Voutilainen signe un calibre hors norme :
une seconde morte à la fréquence de 5 Hz,
et des finitions à tomber à la renverse.
Prix : 105 000 €.

Newsletters

La crise sanitaire, une aubaine pour les sectes qui surfent sur les thérapies naturelles

La crise sanitaire, une aubaine pour les sectes qui surfent sur les thérapies naturelles

D'après un récent rapport publié par la Miviludes, les cures de bien-être et de développement personnel dangereuses se seraient multipliées pendant la pandémie.

Anna, 39 ans: «Pour moi, la sodomie veut dire que je suis désirée entièrement»

Anna, 39 ans: «Pour moi, la sodomie veut dire que je suis désirée entièrement»

«Le célibat me permet d'explorer de nouvelles dimensions dans ma sexualité.» Anna, 39 ans, est une femme cisgenre et bisexuelle. Après une première première fois «mignonne et jolie» avec un garçon de son lycée, Anna enchaîne les relations d'un an,...

L'Europe et le dilemme des valeurs

L'Europe et le dilemme des valeurs

[TRIBUNE] Les valeurs sont l'identité de l'Europe mais la recherche du compromis est aussi sa caractéristique et son savoir-faire.

Newsletters