Michel Rocard: la taxe carbone dès 2010

Slate.fr, mis à jour le 23.07.2009 à 10 h 18

Les Echos se sont procurés une version provisoire du rapport que Michel Rocard, président de la conférence d'experts sur la contribution climat-énergie remettra au gouvernement samedi 25 juillet.

L'ancien Premier Ministre souhaite une taxation du gaz, du charbon et du pétrole dès le 1er janvier 2010. L'électricité ne serait pas concernée, ni les industries de la sidérurgie, du ciment, du verre ou du papier, qui consomment pourtant beaucoup d'énergies: elles sont déjà soumises au marché européen des quotas.

Cette réforme rapporterait près de 8,3 milliards d'euros l'an prochain, dont 4,3 milliards à la charge des ménages. Les recettes collectées serviraient à compenser une réduction de la taxe professionnelle, pour augmenter la compétitivité.

Le rapport reste vague quant à la compensation des montants élevés que peut atteindre cette taxe, difficilement supportables par les ménages les plus modestes: certains pourraient payer jusqu'à 300 euros par an (chauffage au fioul, trajet entre domicile et travail en voiture...). Pour Michel Rocard, qui résume le consensus obtenu après réunions d'une quinzaine de personnalités (scientifiques, économistes, élus, etc), une redistribution doit être envisagée, mais elle ne devra être que «partielle» et, «si possible», «transitoire».

[Lire l'article complet dans Les Echos]

(Photo: Michel Rocard, 2008, Medef, via Flickr)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte