Sports

Les problèmes bioéthiques des tests ADN dans le sport

Slate.fr, mis à jour le 22.07.2009 à 12 h 03

En février dernier, une enquête de la ligue américaine de baseball (MLB) dévoilait qu'un jeune joueur de 19 ans des Washington Nationals, Esmailyn Gonzalez, qui avait gagné 1,4 millions de dollars en bonus, s'appelait en fait Carlos David Alvarez Lugo et avait 23 ans.

Face à des cas de plus en plus courants de falsification d'identité et d'âge de jeunes joueurs d'Amérique Latine comme celui d'Esmailyn Gonzalez, la MLB conduit des tests génétiques sur certains jeunes talents prometteurs et leurs parents. Dans un communiqué, la MLB assure qu'elle n'utilise les tests ADN qu'en «de rares occasion et seulement sur des bases consensuelles pour régler le problème de fausses identités que connaît la ligue» en République Dominicaine.

Mais plusieurs experts en génétique considèrent cette pratique comme une violation de la vie privée, selon le New York Times. La loi américaine interdit en effet aux entreprises basées aux Etats-Unis de demander un échantillon d'ADN à un employé, à un employé potentiel ou à sa famille. D'autres voix s'élèvent pour préviennent que les tests ADN pourraient bientôt être utilisés pour essayer de prédire le futur médical des joueurs.

[Lire l'article complet sur nytimes.com]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

(Photo: Présentation d'Esmailyn Gonzalezà Washington, Gary Cameron / Reuters)

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte