Culture

Littérature: la suite non autorisée de «L’Attrape-cœurs» est bidon

Juliet Lapidos, mis à jour le 06.08.2009 à 17 h 55

J’ai lu pour vous la suite interdite de «L’Attrape-cœurs», et je peux vous dire que ça n’en vaut pas la peine.

Quand Ulysse de James Joyce a été interdit aux Etats-Unis, l'éditeur Sylvia Beach a envoyé 40 exemplaires depuis Paris à un contact au Canada, qui a introduit clandestinement un seul exemplaire à Détroit par ferry. Les autres ont été postés plus tard à quelques sommités du monde littéraire, dont Alfred A. Knopf et Sherwood Anderson. Aujourd'hui, il est beaucoup plus facile d'obtenir de la contrebande illicite. Après la décision du tribunal de district de New York d'interdire la distribution de 60 Years Later: Coming Through the Rye [littéralement, «Soixante ans après : à travers les seigles» *] - une suite non autorisée de L'Attrape-cœurs, actuellement en vente en Europe - j'ai acheté un exemplaire sur Amazon UK. Je l'ai lu, et je peux vous dire que ça n'en vaut pas la peine.

L'expression «suite non autorisée» est celle de J. D. Salinger (ou de ses avocats), mais elle ne décrit pas avec exactitude 60 Years Later. Son auteur, Frederik Colting, qui l'a publié sous le pseudonyme John David California, prétend qu'il s'agit d'«un commentaire littéraire sur L'Attrape-cœurs et sur le rapport entre Holden et Salinger» - ce qui est plus près de la vérité.

Au début du roman de California, Salinger - qui s'adresse à son lecteur en italique - décide qu'il veut faire revenir son personnage le plus célèbre, et un certain Mr. C, comme Caulfield, exauce son souhait en se réveillant dans une maison de retraite à 76 ans. Le lecteur découvre bientôt que le plan de Salinger est de tuer C, qui le tourmente depuis toutes ses années avec «des questions à propos de ceci et cela», mais le personnage lui échappe. Littéralement. Il s'évade de sa maison de retraite et prend un car pour New York. Au long des 200 pages, il erre dans Manhattan ; il est encouragé (par son créateur) à se jeter dans un fleuve ; il en est repêché (au grand dam de son créateur) ; il trouve un carnet appartenant à Salinger ; il ramène ledit carnet à l'écrivain nonagénaire de Cornish, New Hampshire ; il découvre un meuble de rangement qui contient sa «vie entière» ; il manque d'être frappé à la tête par Salinger à l'aide d'un presse-papiers en fonte en forme de chien ; il aide sa sœur, Phoebe, à s'échapper à son tour de sa maison de retraite ; et il se retrouve finalement dans une autre maison de retraite, mais cette fois Phoebe est avec lui. Fin.

Voilà l'intrigue, qui est souvent interrompue par des observations - en italique - de Salinger soulignant que tuer un personnage est beaucoup plus difficile que ce qu'il aurait pensé. Cette fiction aurait pu être le prétexte pour un examen philosophiquement sophistiqué du contrôle de l'auteur sur ses propres créations. Mais California maîtrise son sujet aussi bien que, disons, un nonagénaire maîtrise un lourd presse-papiers.

Parmi les aspects les plus ridicules du roman, il y a le fait que California imite le style de Salinger en faisant en sorte que C, à 76 ans, pense et parle exactement comme Holden le faisait à 16 ans. Comme le Holden originel qui se demandait où allaient les canards quand le bassin de Central Park était complètement gelé, C veut savoir si «les moineaux migrent vers le Sud». Les deux personnages s'inquiètent que les choses et les gens soient bidons : «Parfois, il semble que me promener est la seule chose que je fais vraiment bien» dit C. «Je sais que cela a tout l'air d'être vraiment bidon, mais parfois je souhaite que les choses soient autrement». Les deux aiment bien terminer leurs phrases avec «et tout», comme «pas avec toute la famille du médecin qui regarde et tout», et les deux aiment bien truffer leur discours de «foutu» et de «putain».

Les aventures de C à Manhattan sont un peu comme un épisode à la télé lorsque les gens se retrouvent - la bande est de nouveau ensemble, comme au bon vieux temps ! Il prend un café avec Stradlater, son ancien coturne. Il passe beaucoup de temps à penser à la mort de son frère Allie. Il retourne sur ses lieux de prédilection : le manège à Central Park, par exemple, et le Musée d'Histoire naturelle. Il s'achète une casquette de chasseur rouge.

Les allusions au roman de Salinger faites par California ont peu de charme, mais ses éléments nouveaux sont encore pires. Pour renforcer l'idée que l'adolescent de Salinger est maintenant un vieil homme, California lui colle un problème urologique. Les références à sa vessie pleine sont récurrentes, et C est incontinent plus d'une fois. Ne souhaitant pas démasculiniser complètement C, California ajoute une scène sexuelle répugnante entre son personnage et une jeune femme vorace : «Je baise plus dur et plus vite et je sens mon érection avec moi, mais l'animal est toujours là, qui pénètre ma bouche»  nous dit C. (Une endurance impressionnante pour un vieillard qui mouille sa culotte). Mais la phrase la plus dégoûtante du texte est une référence au système reproductif féminin. Salinger dit de C : «Chaque jour depuis sa création, chaque jour depuis que je l'avais poussé hors de l'utérus de mon esprit, j'ai pensé à lui».

Dans sa décision du premier juillet qui stipule que 60 Years Later est une violation indirecte du droit d'auteur, la juge Deborah Batts a noté que «la prétendue parodie n'est pas suffisamment perceptible et que le faible contenu parodique n'a aucune chance de compenser l'évidente nature commerciale de ce livre». C'est vrai, mais c'est en même temps inutile et mesquin de la part de JDS de s'attaquer à JDC. 60 Years Later est accessible à toute personne qui se rend compte qu'il y a un amazon.co.uk.  Et si Salinger se décide à pousser une vraie suite à son roman hors de l'utérus de son esprit, l'existence de ce livre bidon ne diminuera aucunement l'appréciation du public pour une œuvre authentique.

Juliet Lapidos

Traduit par Holly Pouquet

* Note du traducteur

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez peut-être celui-ci:
Sauvez les archives de J.D. Salinger!

Juliet Lapidos
Juliet Lapidos (26 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte