Grève du RER B: l'agressé était... l'agresseur

Slate.fr, mis à jour le 20.07.2009 à 14 h 59

Le mouvement de grève avait semé la panique sur les quais de la Gare du Nord, le 4 juillet dernier, en ce premier week-end des vacances. Les conducteurs du RER B, principale liaison pour l'aéroport de Roissy, avaient invoqué leur droit de retrait suite à l'agression d'un de leurs qui affirmait s'être fait agresser par deux hommes.

D'après RTL, l'incident serait plus ambigu que cela. La victime serait en fait l'agresseur. D'après les images de vidéo-surveillance, le conducteur de 44 ans serait sorti de son véhicule, aurait emprunté un esclator suivi par deux individus. L'un des deux, «un peu éméché» lui aurait fait un «petit croche-patte». Une bagarre s'en est suivie dans laquelle le conducteur du RER aurait frappé violemment un des deux individus.

Un magistrat cité par RTL parle de «coups violents dignes d'un boxeur». Le plaignant devenu suspect a été convoqué par la police, mais ne s'est toujours pas présenté au commissariat.

[Ecouter le sujet de RTL]

(photo de Une: Flickr/CC/LWY)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr


Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte