France

Hirsch veut se faire entendre

Slate.fr, mis à jour le 20.07.2009 à 10 h 25

Les travaux de sa commission sur la jeunesse sont passés inaperçus auprès de Nicolas Sarkozy et de François Fillon, et Martin Hirsch n'est pas content. Il le fait savoir dans une interview donnée au JDD, estimant que le gouvernement n'est «pas très respectueux des partenaires sociaux» en ignorant les conclusions de leurs débats.

Alors qu'une de ces conclusions était la décision d'interdire les stages hors formation, pour «éviter de payer au lance-pierre, parfois moins de 300 euros, des diplômés parce qu'ils sont jeunes», un amendement en ce sens a été rejeté lors du débat législatif sur la formation.

Martin Hirsch affirme qu'il y a «une opportunité forte de pouvoir mettre fin à des situations inacceptables» et estime que c'est en temps de crise qu'«il faut foncer». Avant de rappeler qu'il ne fait «jamais de chantage à la démission», mais qu'il n'est «pas là pour regarder les choses ne pas se faire».

[Lire l'article complet dans le JDD]

(Photo: au forum Libération 2008, via Wikimedia)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte