Économie

Quand EDF combat les économies d’énergie

Temps de lecture : 2 min

La décision a de quoi surprendre: d'après le Parisien, Voltalis, un fabricant de boîtiers permettant d'économiser de l'électricité, a été condamné à verser une taxe à EDF, qui se plaint de perdre de l'argent à cause de cette technologie.

Le boîtier de Voltalis se fixe entre le compteur EDF et le tableau électrique et se commande depuis Internet. L'utilisateur peut par exemple couper en temps réel le chauffage ou la climatisation afin de faire fondre sa facture. EDF avait déposé une requête devant la Commission de régulation de l’énergie (CRE) afin de récupérer «une rémunération de l’énergie effacée» par Voltalis.

Du côté de la start-up crée en 2007, on crie au scandale. La taxe pourrait s'élever à 70-80% des revenus de l'entreprise, autrement dit un gouffre. «C’est une décision contraire à la mission de la CRE de servir les intérêts du consommateur, contraire au Grenelle de l’environnement et contraire aux lois du car elle constitue une entrave à la concurrence», estime le PDG Pierre Bivas.

[Lire l'article complet dans Le Parisien]

(Photo: Centrale Nucléaire, redjar / Flickr )

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Le plastique est le nouveau charbon des émissions de gaz à effet de serre

Le plastique est le nouveau charbon des émissions de gaz à effet de serre

L'industrie américaine de plastique émettra davantage de gaz à effet de serre que celle du charbon d'ici 2030, alerte un nouveau rapport.

Bercy

Bercy

Il n'est pas du tout certain que l'on puisse se passer un jour du nucléaire

Il n'est pas du tout certain que l'on puisse se passer un jour du nucléaire

En se prononçant pour la construction de nouveaux réacteurs, Macron remet le sujet à l'ordre du jour. À droite, c'est clairement oui, à gauche, c'est plutôt non, avec plus ou moins de clarté.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio