France

Au tour de Julien Dray d'envoyer sa lettre énervée

Slate.fr, mis à jour le 18.07.2009 à 12 h 30

La désormais fameuse lettre de Martine Aubry à Manuel Valls semble avoir dessiné une nouvelle ligne de fracture au Parti socialiste. Il y a ceux qui soutiennent l'intransigeance de la première secrétaire (Laurent Fabius, Benoît Hamon...) et ceux qui critiquent vertement la démarche (Gérard Collomb, Jean-Noël Guérini, Pierre Moscovici...).

Julien Dray, qu'on n'entendait plus trop sur le terrain politique depuis le début de ses soucis judiciaires, s'est fendu vendredi 17 juillet d'une sévère attaque contre Martine Aubry sur son blog. Le député de l'Essonne estime que Martine Aubry a fait «deux lettres, deux fautes».

La première lettre est celle que la première secrétaire a envoyé aux partis de gauche pour construire une «maison commune». «Quelle crédibilité [...] pour cette démarche qui se pare de la grandeur de la main tendue, mais est d'abord et avant tout perçue par tous comme une émission de fusées de détresse, de la part d'une force politique aux abois», écrit Julien Dray.

Quant à la lettre à Manuel Valls, le député de l'Essonne critique la publicité faite autour de l'affaire: «Drôle de pratique, vraiment, alors que l'on nous avait pourtant expliqué en long, en large et en travers, lors du congrès, que "le linge sale se lave en famille", même pour une affaire aussi grave qu'un vote douteux».

On n'attend plus maintenant que la lettre de Martine Aubry... à Julien Dray.

[Lire l'article complet sur le blog de Julien Dray]

(photo de Une: Martine Aubry au siège du PS le soir des Européennes, Reuters)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte