Serial killer et Flash-Ball, Fofana et Che Guevara, porno et football...

Slate.fr, mis à jour le 18.07.2009 à 20 h 05

Notre best of de la semaine, ce que vous avez aimé, ce que vous avez commenté.

Je vais épouser un serial killer
Une femme de 38 ans devrait épouser le meurtrier Patrice Alègre à l'automne.
Ce n'est pas de la fascination malsaine, «c'est de l'amour, juste de l'amour», assure Laurence, une Montluçonnaise de 38 ans. Spécialiste des tueurs et violeurs en série, Stéphane Bourgoin n'est pas surpris qu'une femme se marie avec Patrice Alègre, condamné à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie de vingt-deux ans de sûreté, pour cinq meurtres et six viols. «De Landru à Guy Georges, c'est courant.»
Lire la suite

***

Le monde merveilleux des blogs inutiles
Burgers aux tempuras, animaux au bord de la crise de nerfs et tatouages de chouettes.
«Look at this fucking hipster» («mate ce foutu "hipster"», terme désignant un jeune branché adepte de contre-culture et de vêtements grotesques) était une expression américaine universellement reconnue bien avant de devenir le nom d'un site Internet en vogue.
Lire la suite
Lire aussi les autres articles de Farhad Manjoo

***

Nicolas Sarkozy: le docu de France 5 dont tout le monde parle
Le portrait de Nicolas Sarkozy sur France 5 n'a été vu que par 641.000 téléspectateurs.
Les politiques français commencent à ressembler à des journalistes de Télé-Loisirs. Après avoir abondamment commenté la diffusion par France 2 du documentaire Home de Yann Arthus-Bertrand deux jours avant les Européennes, voilà que la classe politique épilogue sur l'émission de France 5 A visage découvert diffusée lundi 13 juillet en prime time: un portrait de Nicolas Sarkozy charpenté autour d'extraits d'une interview «exclusive» avec le chef de l'Etat.
Lire la suite

***

Mes trois propositions à la gauche, par Jean-François Copé
Travaillons ensemble sur les retraites, les collectivités locales et le grand emprunt.
Des commentateurs ont vu le dernier remaniement comme un repli sur le noyau UMP. Pourtant, les ministres d'ouverture ont tous été confirmés. Accueillir des personnalités de gauche dans la majorité présidentielle pour contribuer à la modernisation de la France est une excellente initiative. Souvent réduite à un «coup politique», l'ouverture est surtout une nouvelle conception du travail gouvernemental: tout en respectant le choix des Français, c'est prendre les meilleurs talents d'où qu'ils viennent pour donner plus de chance aux réformes.
A mon sens, il est temps de proposer une seconde avancée: travailler main dans la main avec des personnalités de l'opposition qui restent dans leur camp mais acceptent d'agir avec nous pour l'intérêt général.
Lire la suite de la tribune du député UMP

***

Comment s'écrit un scénario de film porno?
Selon le New York Times, les films pour adultes sont de moins en moins scénarisés.
Affectée par l'affaissement de l'économie et les évolutions de la technologie, l'industrie du film pour adultes se détourne des long-métrages narratifs pour se diriger vers des «vignettes» plus courtes et mieux adaptées aux besoins d'Internet, selon un article du New York Times du 7 juillet. Y a-t-il une différence entre écrire un scénario de film porno et un scénario de film «traditionnel» ?
Lire la suite

***

Foot: il n'y a pas que l'argent dans la vie
Pourquoi (presque) tous les joueurs préfèrent l'Espagne?
On dit souvent que le marché du ballon rond n'est plus le phénomène passionnel et sentimental qu'il était il y a quelques années. Que c'est devenu un business froid et sans âme. L'arrivée de grandes fortunes qui ont investit dans de nombreux clubs anglais (Manchester City, Tottenham, Liverpool, Chelsea...) semblait renforcer cette théorie tant le centre de gravité du football européen s'était déplacé de l'Italie ou l'Espagne vers l'Angleterre depuis quelques années. Mais le départ de Cristiano Ronaldo vers Madrid et les difficultés que trouvent les grands clubs anglais à recruter cette année, malgré l'énorme quantité d'argent dont ils disposent, semblent indiquer que peut-être, dans le foot, tout n'est pas encore qu'une question d'argent.
Lire la suite
Lire aussi:
Le Real Madrid donne le «la» du mercato
Les footballeurs ne sont pas des «trop payés»
Le footballeur est un CDD comme les autres

***

L'erreur du «Liseur»
Nous n'avons pas besoin d'un autre film «rédempteur» sur la Shoah.
Si je n'avais pas employé si récemment la locution, j'appellerais sans doute «Le Liseur» «le pire film sur la Shoah de tous les temps». Quelqu'un doit le dire. Je n'ai vu personne le faire dans la presse écrite. Et si je ne suis pas la personne la plus qualifiée pour le faire, j'ai tout de même un peu d'expertise. Et donc je le ferai: il s'agit d'un film dont le projet est, métaphoriquement, de disculper les Allemands de l'époque nazie d'avoir été complices de la Solution Finale.
Lire la suite
Lire aussi: Séance de rattrapage

***

Peut-on tuer avec un Flash-Ball?
Oui, même si ce n'est pas fait pour.
Depuis le début de l'année, trois personnes ont déjà perdu un œil, d'autres ont été blessées au visage, suite à des tirs de lanceurs de balle. Y-aura-t-il un mort un jour? Cela n'est jamais arrivé encore mais l'idée inquiète notamment le député communiste Jean-Pïerre Brard qui a «condamné l'utilisation des Flash-Balls par la police» et demandé mercredi au ministre de l'Intérieur «le retrait de cette arme qui peut tuer».
Lire la suite
Lire aussi: Les CRS sont-ils dépassés?

***

Procès Fofana: les raisons d'un rendez-vous raté
Le procès de Youssouf Fofana et de ses complices n'a pas apaisé les inquiétudes de la communauté juive. Moins à cause du verdict que de la frustration de ne pas avoir pu bénéficier d'un procès ouvert et exemplaire.
En France, il n'est pas commun de sortir dans la rue pour remercier et saluer un ministre en exercice. C'est pourtant ce qu'ont fait les participants de la petite manifestation réunissant plusieurs associations juives, lundi 13 juillet au soir, aux abords de la Chancellerie. «Bravo, bravo, Madame Alliot-Marie!», ont-ils scandé d'un bel concert, malgré la nuisance des militants très excités se réclamant du Betar. Ces personnes, plutôt âgées et aux visages préoccupés, étaient venues surtout pour exprimer leur soulagement après la décision de la garde des Sceaux de faire appel au verdict du procès dit du «gang des barbares».
Lire la suite
Lire aussi:
Gang des barbares: nouveau procès pour un verdict en partie controversé
«Goodbye Fofana»?

***

Réussir son coup d'Etat latino-américain
Le renversement du président du Honduras sent le réchauffé...
Dîtes Amérique Latine et immédiatement tout un tas de clichés affluent: le football, les gros cigares, le carnaval, les transsexuels, le tango, Che Guevara... Mais à l'amateur de BD, un cliché résonne plus que d'autres: le coup d'Etat. L'actualité au Honduras, la tentative de reprise en main du pays par l'armée, les manifestations, les gesticulations de Chavez et l'embarras des Etats-Unis ont furieusement un air de déjà-vu.
Lire la suite
Lire aussi:
les autres articles de des bulles carrées
Réélection, gros mot latino

***

L'Allemagne, encore l'Allemagne, toujours l'Allemagne
Il faut relancer la coopération avec nos éternels voisins.
Pendant que certains répètent que sans l'Allemagne et le renforcement de la coopération franco-allemande il n'y a point de salut pour l'Europe, d'autres entonnent un nouveau refrain: la France et l'Allemagne sont en train de prendre des chemins opposés, notamment sur le plan de la politique économique et budgétaire (la France, cigale impénitente va laisser filer les déficits, l'Allemagne, éternelle fourmi, veut graver dans sa Constitution le dogme de l'équilibre budgétaire).
Lire la suite

***

Qui a encore décapité la statue de la Liberté?
Petite histoire d’un des sports favoris d’Hollywood, la destruction de monument historique.
Ce qui fut un vrai choc en 1996 dans Independence Day (la Maison Blanche qui explose) est devenu un cliché usé que chaque film à gros budget traîne péniblement entre les poursuites de voitures et les fusillades. Mais si Independence Day a inauguré un nouveau cycle de destruction, ce type d’images n’a rien de nouveau. Dès les années 1920, les spectateurs pouvaient goûter au plaisir coupable du spectacle de l’écroulement de la civilisation. En ce début d’été qui promet d’être saturé d’explosions (on a déjà perdu la Grande pyramide dans Transformers 2), il n’est pas inutile de s’interroger sur l’histoire de ces images et sur la direction qu’elles semblent prendre à l’aube du 21e siècle.
Lire la suite

A la semaine prochaine

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte