France

14 juillet: silence imposé sur les voitures brûlées

Temps de lecture : 2 min

Le ministère de l'Intérieur a demandé aux préfectures de ne pas communiquer le nombre de voitures incendiées dans les nuits du 13 et du 14 juillet dernier, rapporte Le Monde. Les préfectures renvoient systématiquement vers le ministère de l'Intérieur, qui n'a donné de statistiques que pour le 13 juillet, ne souhaitant pas pour l'instant communiquer celles du 14.

Le chiffre avancé par le ministère — 500 véhicules, le pire résultat enregistré la veille de la fête nationale — reste donc invérifiable. Plusieurs journaux locaux expliquent que cette consigne du silence a été donnée non seulement à la police, mais aussi aux pompiers et à la gendarmerie.

Le Monde rappelle que ces deux dernières années, le ministère de l'Intérieur avait sous-estimé le nombre de voitures incendiées. Europe 1 avait systématiquement appelé les préfectures pour vérifier les chiffres, forçant ainsi le ministère à corriger son bilan.

[Lire l'article complet sur Le Monde]

(Photo: voiture brûlée dans une banlieue parisienne en novembre 2005, par Alain Bachellier, via Flickr)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

 

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters