France

14 juillet: silence imposé sur les voitures brûlées

Slate.fr, mis à jour le 17.07.2009 à 15 h 12

Le ministère de l'Intérieur a demandé aux préfectures de ne pas communiquer le nombre de voitures incendiées dans les nuits du 13 et du 14 juillet dernier, rapporte Le Monde. Les préfectures renvoient systématiquement vers le ministère de l'Intérieur, qui n'a donné de statistiques que pour le 13 juillet, ne souhaitant pas pour l'instant communiquer celles du 14.

Le chiffre avancé par le ministère — 500 véhicules, le pire résultat enregistré la veille de la fête nationale — reste donc invérifiable. Plusieurs journaux locaux expliquent que cette consigne du silence a été donnée non seulement à la police, mais aussi aux pompiers et à la gendarmerie.

Le Monde rappelle que ces deux dernières années, le ministère de l'Intérieur avait sous-estimé le nombre de voitures incendiées. Europe 1 avait systématiquement appelé les préfectures pour vérifier les chiffres, forçant ainsi le ministère à corriger son bilan.

[Lire l'article complet sur Le Monde]

(Photo: voiture brûlée dans une banlieue parisienne en novembre 2005, par Alain Bachellier, via Flickr)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte