Tech & internet

Devenez développeur chez Slate.fr

Temps de lecture : 2 min

L'équipe technique de Slate.fr recrute un développeur web.

Comfy?/notemily via Flickr CC License by

Dans le cadre de son évolution, Slate.fr recherche un développeur web.

La mission

Sous la responsabilité du directeur technique, il-elle travaille au sein de l’équipe technique et en relation directe avec l’équipe rédactionnelle.

  • Maintien et évolution de sites développés sous Drupal et/ou en Ruby on Rails.
  • Intégration de maquettes en responsive design (HTML5/CSS3/jQuery). On aime bien Bootstrap et AngularJS.
  • Missions de développement ponctuelles en fonction de l’actualité et des besoins des équipes rédactionnelle et commerciale. (comme ça, ou encore ça, voire même ça)

Profil recherché

  • Passion pour le Web et le code bien indenté.
  • Solide expérience préalable avec Drupal et/ou Ruby on Rails.
  • Maîtrise des langages front (HTML, CSS, JavaScript), back (PHP, MySQL, Ruby).
  • Bonne maîtrise de l’anglais requise.
  • Une bonne connaissance du monde de la presse en ligne, française comme internationale, sera appréciée.
  • Capacité à supporter des journalistes sur des projets rédactionnels multimédia.
  • Bonus pour une familiarité avec la RFC 2616 RFC 7540, curl et les scripts npm.

Type de contrat

  • CDI.
  • Poste à pourvoir immédiatement.
  • Rémunération selon le profil.
  • Lieu de travail: Paris II.

Contact

Merci d'envoyer votre CV à tech [@] slate.fr, accompagné de votre lettre de motivation.

Slate.fr

Newsletters

Ces ligues justicières qui traquent la haine en ligne

Ces ligues justicières qui traquent la haine en ligne

De plus en plus organisés, des groupes d'internautes prennent le temps de répondre à la haine qui sévit sur le web.

La Chine humilie ses citoyens endettés via les réseaux sociaux

La Chine humilie ses citoyens endettés via les réseaux sociaux

WeChat et Tiktok sont deux applications et réseaux sociaux très populaires dans le pays.

L'auteur d'un double meurtre trahi par les données GPS de sa montre

L'auteur d'un double meurtre trahi par les données GPS de sa montre

C’était une Garmin Forerunner.

Newsletters