France

Mitterrand se plaint de ne pas être assez téléchargé

Temps de lecture : 2 min

Hadopi est de retour à l'Assemblée. Quelques jours avant l'examen en séance plénière, les députés travaillaient mercredi 15 juillet sur le texte Hadopi 2 en commission des Affaires culturelles. Au côté de Michèle Alliot-Marie, nouvelle ministre de la justice, Frédéric Mitterrand a «multilplié les bourdes» selon le site spécialisé Numerama.

La plus belle est sans conteste celle-ci: «Il m'arrive parfois d'être téléchargé illégalement, pas suffisamment à mon grand regret», aurait déclaré le ministre selon des propos rapportés par Numérama. «Vous êtes comme Carla Bruni, vous avez grand plaisir à être téléporté», lui a répondu le socialiste Patrick Bloche, un des plus vifs opposants à l'Hadopi.

Une allusion à ce vieux reportage d'Envoyé Spécial exhumé sur le web il y a quelques mois.

Le show Mitterrand a continué quand il a expliqué que son fils piratait souvent. Des socialistes lui ont alors demandé s'il ne craignait pas qu'on lui suspende sa connexion pour «négligence caractérisée». Mais Mitterrand a réponse à tout: «J'ai deux abonnements». C'est plus sûr, en effet.

[Lire l'article complet sur Numerama]

(Photo de Une: Frédéric Mitterrand le 29 août 2008 aux universités d'été du Medef à Palaiseau, Reuters)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Ensemble

Ensemble

Lentement mais sûrement pas

Lentement mais sûrement pas

De droite et utiles en temps de grève

De droite et utiles en temps de grève

Newsletters