Le tarissement de l'Euphrate, autre menace pour l'Irak

Slate.fr, mis à jour le 15.07.2009 à 9 h 40

Après deux ans de sécheresse, le tarissement de l'Euphrate est en train de devenir un problème majeur en Irak, rapporte le New York Times. Certains politiques iraquiens craignent que la taille du fleuve soit encore divisée par deux dans les années à venir.

L'Euphrate est un fleuve hautement symbolique, étant donné son rôle dans la naissance de la civilisation. Le livre de la Révélation prophétisait que le tarissement du fleuve serait un signe de l'arrivée de la fin des temps. Mais aujourd'hui, les conséquences sont plus concrètes: les fermes qui le longent sont décimées, les pêcheurs s'appauvrissent et les villages de la bordure du fleuve se vident au rythme des fermiers allant chercher du travail dans les villes.

La sécheresse touche tout le pays depuis deux ans, et menace l'identité même de l'Irak, pays qui était récemment encore le premier exportateur de dates au monde et fournissait de l'orge aux fabricants de bière allemands. La Turquie et la Syrie sont montrées du doigt par les autorités iraquiennes: il y a au moins sept barrages sur l'Euphrate chez ces deux voisins, et l'Irak étant en aval, le pays est dépendant de leurs politiques. Mais d'autres sources, notamment américaines et turques, critiquent ouvertement la gestion iraquienne de l'eau.

[Lire l'article complet sur nytimes.com]

(Photo de Une: Jayel Aheram, Flickr, CC)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte