Life

Les billets de banque, supports de dissidence

Slate.fr, mis à jour le 15.07.2009 à 10 h 11

Sur son blog, le sociologue et maître de conférences à Paris 8 Baptiste Coulmont relève l'utilité de l'argent et de sa «liquidité» — sa capacité à circuler rapidement — pour faire circuler des messages.

En Italie, dans les années 90, il était courant de trouver des slogans, symboles, etc, dessinés ou écrits sur des billets de faible valeur. Même constat au Brésil, sur les petites coupures, et aux Etats-Unis, sur les billets de 1 dollar par exemple.

Ces messages ont pris une dimension plus politisée dans des pays où la censure politique est forte: en Chine, des billets sont gribouillés à coup de «Dieu ne veut plus du Parti Communiste, quitter le Parti, c'est conserver la vie». En Iran, les messages sur les billets se sont multipliés à la suite des coupures de téléphones portables et SMS.

Baptiste Coulmont est désormais à la recherche d'autres pays qui ont écrit ou écrivent aujourd'hui sur les billets de banque.

[Lire l'article complet sur le blog de Baptiste Coulmont]

(Photo: dollars, 1suisse via Flickr)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte