France

EXCLUSIF On a retrouvé les unes de journaux de la Première Guerre mondiale

Temps de lecture : 2 min

Imaginons ce qu'auraient titré Valeurs actuelles, L'Express ou Buzzfeed France il y a cent ans.

Slate.fr
Slate.fr

A quelque neuf mois du centenaire de la déclaration de la Première Guerre mondiale, François Hollande a donné le coup d'envoi des commémorations, jeudi 7 novembre. Le chef de l'Etat a prononcé un discours à l'Elysée, où il a notamment invité les 72 pays belligérants au prochain 14-Juillet et le président allemand Joachim Gauck à être à ses côtés le 3 août 2014, date-anniversaire de la déclaration de guerre.

Au rayon des annonces concrètes, François Hollande a également annoncé son intention de faire «une place à l'histoire des fusillés au musée des Invalides», se prononçant ainsi sur une question qui avait profondément divisé la gauche et la droite il y a quinze ans.

Il y a quelques semaines, lors du Colombus Day (le jour lors duquel les Américains commémorent la découverte du continent par l'explorateur), le New York Magazine avait imaginé des fausses unes des journaux américains s'ils avaient couvert cet évènement. Pour inaugurer en légéreté une série d'articles marquant le début des commémorations, nous avons choisi d'appliquer le même traitement à la presse française et à la Première Guerre mondiale.

Slate.fr

Newsletters

Pourquoi déteste-t-on les supporters de football?*

Pourquoi déteste-t-on les supporters de football?*

*Et les supportrices.

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

Newsletters