Pour Eco, Berlusconi est «l'ennemi de la presse»

Slate.fr, mis à jour le 13.07.2009 à 10 h 26

L'observatoire des médias a traduit en français la tribune d'Umberto Eco parue dans le numéro de «L'Espresso» de cette semaine et intitulée: «Silvio Berlusconi, l'ennemi de la presse».

L'écrivain y affirme que le problème italien n'est pas Silvio Berlusconi, mais la société italienne qui le laisse établir son pouvoir personnel. Prenant comme exemple le fascisme mussolinien, installé non pas par l'énergie de Mussolini mais par l'indulgence et la décontraction du reste du pays, il accuse la majorité des Italiens.

Se demandant à quoi sert un numéro de L'Espresso en forme de mise en garde, puisqu'il ne sera pas lu par ceux déjà disposés à accepter la main-mise de Berlusconi sur l'Etat et la presse, Umberto Eco affirme qu'il «nous faut parfois dire non, même si, de façon pessimiste, nous savons que ne cela ne servira à rien».

[Lire l'article complet sur l'observatoire des médias]

(Photo: Umberto Eco à une conférence de presse de Bozar, par erinc salor via Flickr)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte