Monde

Comment seriez-vous mort il y a cent ans?

Mailys Masimbert et Laszlo Perelstein, mis à jour le 26.10.2013 à 10 h 56

Avec notre générateur de morts, vous pouvez savoir ce qui vous aurait été fatal en 1880, 1930 ou 1960.

Cet article est le premier de notre série en six épisodes «Longue vie». A lire également: 2. La honteuse histoire de la mortalité maternelle 3. Pourquoi vous êtes encore en vie 4. Comment le coton et les satellites vous ont sauvé la vie 5. L'invention des personnes âgées au Paléolithique a rendu notre monde meilleur 6. Où s'arrêtera l'allongement de l'espérance de vie?

Il arrive souvent que l’on se demande comment vivaient les gens au début du siècle, à quel point les Trente Glorieuses ont été une période faste ou à quoi ressemblait la vie pendant l'Occupation. On oublie en revanche de se demander comment mouraient les gens pendant ces époques.

En s’inspirant d’un article de Slate.com et à l’occasion de la Toussaint, nous vous proposons donc de découvrir de quoi vous auriez pu trépasser plusieurs décennies en arrière. Pour le savoir, il vous suffit de choisir une année et de lancer la roue du destin autant de fois que vous le voulez.

Pour la période 1925-2010, nous avons travaillé à partir des données de France Meslé, chercheuse à l’Institut national des études démographiques (Ined). Pour les dates antérieures à 1925, ne trouvant pas de chiffres à l’échelle nationale, nous nous sommes appuyés sur des archives de la ville de Paris.

Pour plus de simplicité, nous avons regroupé certaines catégories sous des intitulés plus généraux et modernisé des noms de maladies à première vue incompréhensibles pour le commun des mortels.

Avec l’évolution des sociétés, des conditions de vie, de l’hygiène, de la recherche en médecine, c’est notre vie quotidienne qui a changé et avec elle, notre façon de mourir. Par exemple, jusqu’en 1950, les risques sont élevés de succomber à une tuberculose. Ils diminuent considérablement à partir de cette décennie, marquée notamment par l’invention des antibiotiques. De même, la probabilité de mourir dans un accident de voiture a fortement diminué à partir des années 80, à mesure que les innovations technologiques et les mesures préventives des autorités amélioraient la sécurité des routes.

Maintenant, c'est à vous de jouer. De quoi seriez-vous mort?

Mailys Masimbert et Laszlo Perelstein

Infographie: Aurélie Rozier, sur une idée de Laura Helmuth et Chris Kirk.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte