Politique

Le maire PS de Lens, Guy Delcourt, quitte la fédération PS du Nord-Pas-de-Calais

Temps de lecture : 2 min

Le député-maire de Lens Guy Delcourt a annoncé jeudi qu'il quittait les instances de la fédération PS du Pas-de-Calais. Il n’a pas supporté le désaveu par cette dernière de son candidat à la mairie d'Hénin-Beaumont, Pierre Ferrari.

Pierre Ferrari, candidat malheureux du PS au premier tour de l'élection municipale d'Hénin-Beaumont avait porté plainte lundi contre le futur maire Daniel Duquenne (DVG) «pour calomnies et injures», indique l’AFP.

Une décision qui l’a auto-exclu de la fédération selon Catherine Génisson, première secrétaire PS du Pas-de-Calais. Gui Delcourt, en soutien à son ami, quitte donc la fédération mais reste au PS.

Quel sera le prochain épisode des bisbilles interminables du PS dans le Nord?

Lire aussi Hénin-Beaumont était pourtant la ville idéale pour le Front National.

[Lire l'article complet de l'AFP sur Google Actualités]

Photo, Guy Delcourt, guydelcourt.fr

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Comment les États-Unis de Biden vont-ils se comporter avec le reste du monde?

Comment les États-Unis de Biden vont-ils se comporter avec le reste du monde?

C'est fait, ou presque. On connaît enfin le nom du prochain secrétaire d'État des États-Unis. Ce sera Antony Blinken, un francophone fan de rock. C'est l'une des premières nominations annoncées par Joe Biden et beaucoup semblent s'en satisfaire. L...

Déconfinement progressif: commence-t-on à voir le bout du tunnel?

Déconfinement progressif: commence-t-on à voir le bout du tunnel?

Le calendrier annoncé par Emmanuel Macron donne un peu plus de visibilité que ce que nous avions jusqu'à présent.

«Monsieur le Premier ministre, il y a urgence à sortir de cette spirale délétère pour la démocratie»

«Monsieur le Premier ministre, il y a urgence à sortir de cette spirale délétère pour la démocratie»

[TRIBUNE] Une quarantaine de sociétés de journalistes et de rédacteurs de la presse nationale, régionale, de l'audiovisuel et du web demandent le retrait des articles 21, 22 et 24 de la loi sur la Sécurité globale.

Newsletters