Économie

A quand la reprise? 2009? 2010? 2024?

Temps de lecture : 2 min

Les prophètes de l'économie sont nombreux. Alors que la sortie de crise n'est toujours pas en vue, de nombreuses personnalités ont livrées leurs prédictions et ils sont loin d'être d'accord entre eux, comme le montre Eco89.

En la matière, il y en a déjà un qui a officiellement perdu, c'est l'économiste Jacques Marseille qui prévoyait en octobre 2008 dans une interview au Dauphiné Libéré que la sortie de crise interviendrait en juin 2009.

Paul Jorion, anthropologue et sociologue qui avait prédit la crise des subprimes, voit lui beaucoup plus loin: «La crise sera longue : peut-être cinq ans, peut-être quinze ans… C'est une crise en “W”, mais la deuxième branche du “W” sera pire que la première. (…) Tout le monde fait la claque, tout le monde dit “C'est formidable”… C'est bidon !»

Au milieu du guet, on retrouve un grand nombre de personnalités qui prévoient vaguement une amélioration en 2010, mais sans en être bien sûr: François Fillon, Christine Lagarde, Jean-Claude Trichet...

[Lire l'article complet sur Eco89]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

À Bruxelles, pays «frugaux» contre pays «gourmands»

À Bruxelles, pays «frugaux» contre pays «gourmands»

Ce jeudi 20 février a débuté le premier round de négociations du budget de l'Union européenne pour la période 2021-2027. Les débats en disent long sur l'avenir de l'Europe et les lignes de fracture qui la traversent. Ce budget est...

Pourquoi nous, travailleurs indépendants, lançons notre syndicat

Pourquoi nous, travailleurs indépendants, lançons notre syndicat

[TRIBUNE] Le système de protection sociale actuel a été pensé à l'ère de l'économie de masse où le salariat et le plein emploi étaient la norme. Ce n'est plus le cas aujourd'hui.

Le socialisme ne résoudra pas les inégalités, un meilleur capitalisme si

Le socialisme ne résoudra pas les inégalités, un meilleur capitalisme si

Le capitalisme est toujours le meilleur moyen de gérer le risque et de stimuler l'innovation et la productivité.

Newsletters