Culture

«Pour it Up»: Rihanna est un sujet sexuel dans son dernier clip, et ça dérange

Valérie, mis à jour le 05.10.2013 à 12 h 44

Les médias et ses fans parlent d’une vidéo vulgaire et choquante, là où le grand public n’a pas été choqué par les femmes-objets sexuels du clip de Robin Thicke.

La sortie du clip de Rihanna Pour it up a suscité une véritable vague d'indignation sur les réseaux sociaux et dans la presse –il a été jugé «vulgaire», et même le «sommet de la vulgarité», vu comme «la provocation de trop» .

La vidéo représente Rihanna et deux autres femmes dans un strip club en train de danser; l'ambiance est moite et excitante à souhait et les femmes dansent à qui mieux mieux. Rihanna et la danseuse Nicole Williams twerkent et font du pole dance.

La chanteuse, coiffée d’une perruque et perchée sur de très hauts talons joue la reine d'un soir et jette des dollars à tous vents. 



Les réactions sur les réseaux sociaux ne se sont pas faits attendre:


Les recherches sur «Rihanna pute» ou «Rihanna slut» renvoient ainsi à des milliers d'occurrences sur Google et Twitter.

Pas la même réaction à Robin Thicke

C'est évidemment une toute autre affaire lorsque des artistes masculins sortent des vidéos remplis de jeunes filles peu ou pas vêtues comme par exemple le désormais célébrissime Robin Thicke et son Blurred lines.

Aucun des jeunes modèles du clip n'a été insultée ou traitée de la manière dont peuvent l'être Rihanna ou d'autres artistes féminines. Peu importe qu'un chanteur pose, campé sur ses deux jambes en mâle dominant qui apprécie le spectacle, entouré de 25 femmes nues ou danse avec des femmes à peine vêtues, on ne lui reprochera rien.

Tout au plus mettra-t-on en avant un clip sexy, suggestif, délicieusement provocateur, avec des jolies filles. La presse fera quelques portraits de ces jolies filles comme on pourrait parler du costume qu'il porte, de sa montre ou de la voiture qu'il conduit.

Ces modèles ne sont de toutes façons là que comme des signes extérieurs de richesse, de virilité, et en aucun cas comme des sujets pensants qui auraient quelque chose à faire et à dire.

Seuls des groupes féministes ont dénoncé la réification des femmes dans le clip de Thicke alors que d'autres disaient même que les paroles de la chanson faisaient la promotion du viol.De nombreuses parodies du clip ont d'ailleurs été tournées donc une parodie féministe.

On se souvient déjà dans les années 90 des critiques entourant Madonna, accusée de se comporter comme un objet sexuel à disposition des hommes; pour qui a suivi la carrière et le parcours de Madonna, la penser soumise à qui que ce soit relève plus du sketch que d'autre chose.

Aujourd'hui, beaucoup soulignent que dans ce clip Rihanna se comporterait de façon vulgaire, ne se respecterait pas et agirait comme un objet sexuel. C'est pourtant tout le contraire dont il s'agit.

On ne peut pas agir comme un objet sexuel

On ne peut pas agir comme un objet. Soit on n'agit pas et on est effectivement un objet, soit on agit et on est en ce cas un sujet.

Rihanna se montre comme maîtrisant son corps et sa sexualité, amoureuse d'elle même, du sexe et de ce qu'elle choisit de montrer.

Son image est évidemment sexuellement claire et agressive mais en réalité cela renvoie une image de femme forte, qui sait ce qu'elle veut et décide de ce qu'elle fait. Alors que Robin Thicke met en scène dans son clip des femmes à sa disposition toute entière, comme les paroles le disent explicitement, Rihanna se met en scène en tant que sujet sexuel.

Cette vision de la sexualité féminine reste encore malheureusement mal acceptée; on se tromperait à croire que Rihanna donne ici une vision réifiée et sexiste; en témoignent d'ailleurs les réactions à son encontre.

Les modèles de Thicke ont très peu été critiquées, alors qu'elles sont bel et bien en position d'objets sexuels, Rihanna en tant que sujet sexuel est moquée et insultée.

L'accusation de salope ou de prostituée est une manière claire de rappeler aux femmes qu'il y a des limites à ne pas franchir; limites que ne connaissent pas les hommes. 



Rihanna renverse les rôles

Énormément de chanteurs mettent en avant dans leurs clips des femmes nues sans que l'on s'en émeuve davantage; bien au contraire, leur sens de la provocation est félicité ainsi que leur audace.

Dans ce clip, Rihanna se contente de renverser les rôles; là où on est habitué à voir des femmes, soumises, elle choisit de se montrer en femme forte et sûre d'elle même.

Paradoxalement c'est sans doute ce qui explique sans les critiques; s'il ne choque personne de voir des femmes réifiées par des hommes, il reste heurtant de voir de femmes agir comme des sujets sexuels, quitte à ce qu'elles s'amusent à se mettre en position d'objets sexuels.

Nous sommes tellement peu habitués à les voir ainsi que nous confondons sujet et objet, femme qui sait ce qu'elle veut et femme qui fait ce qu'on lui dit de faire. Les femmes qui se jouent des codes en vigueur, rejouent la «femme facile» en détournant les codes seront toujours plus durement jugées que les Robin Thicke.

Valérie

Valérie
Valérie (1 article)
chanteusesexualitésexevidéoclip
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte