Life

Droits d'auteur: 10 bonnes raisons pour lesquelles BuzzFeed ne devait pas prendre ma photo

Slate.com, mis à jour le 06.10.2013 à 14 h 36

C'est sur Internet, c'est dans le domaine public, non? Eh bien, non.

Capture d'écran de la photo de Dan Catt sur BuzzFeed

Capture d'écran de la photo de Dan Catt sur BuzzFeed

Fin août, BuzzFeed publiait un topito très réussi: «18 objets de tous les jours dont vous ne savez pas vous servir». L'article est vite devenu viral et on comprend facilement pourquoi. La liste est utile, présente des objets familiers, certains que vous utilisez probablement quotidiennement et possède cette touche d'édification si spéciale qu'est le «bon sang, mais c'est bien sûr!».

Et quand je dis «très réussi», c'est parce qu'il s'agit d'un de leurs posts les plus vus en deux mois.

Voici un récent top 5:

  1. 18 objets de tous les jours dont vous ne savez pas vous servir | 4.239.456 vues
  2. 21 photos de musiciens affreusement embarrassantes | 2.920.505 vues
  3. 28 trucs qui se sont passés après la fin d'Harry Potter | 2.615.219 vues
  4. La réaction de la famille de Will Smith devant Miley Cyrus est parfaite | 1.733 798 vues
  5. 17 problèmes que seuls les amoureux des livres pourront comprendre |  1.374.124 vues

Mon problème avec les «18 objets de tous les jours» arrive au n°14...

Reproduit avec la permission Dan Catt

...où ils ont utilisé ma photo soumise à droit d'auteur sans ma permission.

1. Pourquoi je ne devrais vraiment pas me réjouir

C'est quelque chose qu'on entend souvent avec le droit d'auteur sur Internet: tu devrais être fier qu'ils aient utilisé ta photo pourrie! Maintenant, plus de 4 millions de gens l'ont vue. Des gens qui, normalement, ne l'auraient jamais remarquée. En fait, tu devrais même les remercier.

Oui, bon, d'accord, prenons un instant cette idée au sérieux. Même si Gabby, la créatrice du topito, me gratifie d'un lien, elle le fait de la pire façon possible. Ouais, elle renvoie vers cette page, la page de téléchargement de la photo, et pas celle d'origine sur Flickr

Ce qui fait que: est-ce que ces quelque 4 millions de visiteurs potentiels se transformeront en vues sur ma page Flickr? Non. Verront-ils les autres photos de ma page, les dossiers dans lesquels je les ai classées, le contexte de celle-ci, les tags que j'ai utilisés? Les descriptions, les notes, les commentaires postés sur ma page, sans compter mon image de profil et mes infos personnelles?

Niet.

Et si vous voulez vraiment leur chercher des poux dans la tête, sachez que BuzzFeed –qui se fait de l'argent des pubs et des sponsors placés près de son contenu– a fait un lien vers une page Yahoo qui ne contient pas de pubs, contrairement à la page principale. Ce qui signifie qu'ils se font de l'argent avec leurs propres pubs, sans relayer de trafic vers les pubs de l'hébergeur d'origine.

En fait, c'est un peu comme s'ils avaient essayé de faire le pire lien possible. Merci d'avoir pris ces 4,2 millions de vues et d'en avoir ajouté quasiment aucune à ma propre page.

2. Cela ne relève pas du domaine public

Au début de l'année, quand BuzzFeed s'est fait épingler sur des questions de droit d'auteur, le DAF du site a déclaré qu'ils faisaient «tout leur possible pour trouver les sources des images, mais que cela se révèle parfois difficile et qu'il a donc pensé, vu que la photo avait fait le tour d'Internet, qu'elle était dans le domaine public».

Non, le domaine public est une notion tout à fait précise. Le propriétaire des droits d'une image doit sciemment choisir de la placer dans le domaine public, et vu que la plupart des gens ne comprennent pas ce concept –y compris, visiblement, le DAF de BuzzFeedcela n'arrive presque jamais. (L'autre façon pour un contenu d'entrer dans le domaine public, c'est plusieurs dizaines d'années après la mort de son propriétaire).

En réalité, quand vous pensez que, parce que qu'une «photo a fait le tour d'Internet», elle est dans le domaine public, ce que vous voulez vraiment dire c'est: Oh! Regarde ce truc, ça a été pris avec un appareil photo numérique, on peut donc être quasi sûr que quelqu'un en détient les droits –mais on ne peut pas le trouver, donc mieux vaut ne pas l'utiliser.

Ici, vous avez affaire aux législations relevant d'une «œuvre orpheline», des réglementations qui sont en train d'être travaillées à la fois aux Etats-Unis et au Royaume-Uni sans être réellement prêtes, d'où un t'emmerde pas avec ça, on publie.

Ce qui, bien sûr, ignore le fait que le propriétaire des droits était facilement trouvable, vu qu'ils ont fait un lien bâtard vers ma page et que ma photo n'avait pas fait le tour d'Internet. Enfin, pas encore, parce que maintenant, on la retrouve évidemment à peu près partout, sans aucun lien, et que je vais devoir faire jouer la DMCA contre Tumblr pour reprendre le contrôle de ma propre image.

3. Cela ne relève pas non plus de la transformation

Sur The Atlantic, le fondateur de BuzzFeed, Jonah Peretti, affirme que mettre des photos dans une liste les transforme et que cela rentre dans le cadre du fair use

Voyons donc comment BuzzFeed a transformé ma photo. Ici, un membre de leur équipe a dressé une liste de conseils pratiques concernant des objets ou certaines de leurs fonctionnalités afin de les rendre plus facile à l'usage. La liste est véritablement très utile et j'en ai même appris quelque chose sur les Tic Tac.

Le titre de ma photo est «Une astuce pour les parents: soulevez les côtés de la briquette de jus» et je poursuis par: «Un bon truc pour éviter qu'ils s'éclaboussent de jus en essayant de le boire, ce qui arrive souvent s'ils attrapent le corps de la briquette.» (ce que vous n'auriez d'ailleurs pas vu en cliquant sur le lien proposé par BuzzFeed). Et voilà comment ils ont transformé une astuce pratique pour éviter qu'un enfant attrape une briquette de jus et s'éclabousse en un truc bien malin pour qu'un enfant boive une briquette de jus sans en mettre partout.

Une transformation qui crée quelque chose de vraiment nouveau. Bien joué les génies de BuzzFeed! Que d'innovation!

Et si vous essayiez de sortir un album des «18 titres qui se sont retrouvés n°1 au Billboard Charts en 2013», sans obtenir l'autorisation des musiciens concernés? Tentez-le, hein, et dites-moi comment ça se passe.

4. Cela n'a rien à voir avec la DMCA

La Digital Millennium Copyright Act ou DMCA permet à des sites comme Tumblr, Pinterest et  YouTube de faire jouer des clauses d'exonération pour se protéger contre des plaintes de violation de droit d'auteur et autres revendications concernant les contenus mis en ligne par leurs utilisateurs, ce qui est assez pertinent. Vu que YouTube ne peut pas avoir un œil partout, la DMCA permet aux ayants droit de s'en sortir à l'amiable avec ce genre de sites.

BuzzFeed a pour sa part des contributeurs communautaires –j'en suis même un en ce moment– et leurs conditions d'utilisation spécifient qu'il ne vaut mieux pas mettre en ligne du contenu soumis à droit d'auteur, en précisant par ailleurs que BuzzFeed ne peut pas vraiment être tenu responsable du contenu mis en ligne par ses utilisateurs. Ce qui est conforme avec les dispositions de la DMCA.

Mais dans le cas qui nous occupe, ma photo a été téléchargée, mise en ligne et de fait utilisée par un membre officiel et payé du personnel BuzzFeed. Un personnel qui est censé savoir quand et comment utiliser des photos soumises à droit d'auteur ou relevant du statut Creative Commons.

5. Achetez les droits de cette photo!

Sur Slate.com, Jonah Peretti précise qu'il «adorerait que chaque image contienne des métadonnées quelconques qui puissent permettre d'en obtenir facilement les droits. Mais en pratique, la réalité est bien plus complexe».

Ouh ouh, est-ce que le fait que la photo vienne de Flickr, que vous ayez utilisé mon nom et fait un demi-lien n'est pas suffisamment secret pour vous? Oh je sais, chercher comment obtenir les droits d'une photo que vous alliez recycler dans une de vos listes-jackpot, c'était sans doute trop compliqué, hein?

BuzzFeed paye Reuters, AP et Getty pour obtenir les droits de leurs banques d'images, mais contacter un créateur particulier, c'est trop demandé. Su-per.

6. Les photos Creative Commons

Vous savez, je n'ai rien contre le fait que BuzzFeed ou d'autres réutilisent et monétisent des contenus; en réalité, j'y suis tout à fait favorable. C'est même pour ça qu'à peu près 25% de mes photos sur Flickr ont une licence Creative Commons (CC).

Voici une photo comparable, cadrée à peu près de la même manière, où l'un de mes enfants se sert de bâtons de calcul...

…et dont je sais qu'elle pourrait être utile à diverses écoles Montessori, ce qui fait que je lui ai donné une licence Creative Commons.

BuzzFeed, ne te gêne pas pour l'utiliser celle-là! En règle générale, toutes mes photos sont en Creative Commons à moins qu'il y ait une personne de ma famille ou quelqu'un de reconnaissable dessus.

7. Les robots spammeurs sont de meilleurs citoyens d'Internet et savent mieux respecter le droit d'auteur que le personnel de BuzzFeed.

Voici ma photo Creative Commons le plus utilisée...

...parce que pour une raison quelconque, les prêts hypothécaires sont un sujet qui cartonne aux Etats-Unis en ce moment et même depuis quelques années. Comme c'est étrange!

Quand nous avons acheté notre maison, nous avons trouvé ce document, avec d'autres retraçant toute son histoire, dans une boîte cachée sous une étagère. En prenant cette photo, je savais qu'elle avait quelque chose de rare et de probablement intéressant pour autrui, ce qui fait que j'y ai ajouté une généreuse licence Creative Commons pour qu'on puisse joyeusement l'utiliser si jamais les banques d'images venaient à faire défaut sur cette question.

Sur Internet, il s'avère qu'il y a tout un tas de robots spammeurs qui vous font des blogs daubesques reliés les uns aux autres à base de contenus régurgités et qui cherchent à berner les moteurs de recherche.

Eh bien vous savez quoi? Même eux savent trouver des images Creative Commons sur Flickr, qu'ils réussissent en général à mentionner convenablement en donnant le bon lien d'origine.

Voilà, c'est ça: des ectoplasmes de robots générateurs de spams et bouffeurs de SEO savent mieux comment utiliser correctement mes photos que le personnel de BuzzFeed.

8. La photo ne vaut pas grand-chose

Dites, je ne suis pas comme ce type qui réclame 3,6 millions de dollars. Cette photo de mon fils n'est pas enregistrée auprès de l'U.S. Copyright Office, ce qui me permettrait d'en demander jusqu'à 150.000 dollars. Elle ne les vaut tout simplement pas.

Mais si jamais j'avais pris une photo d'un événement particulièrement unique ou spectaculaire et si j'avais voulu pouvoir la vendre à des agences de presse sans qu'elles puissent me la prendre, là, oui, bien sûr que je l'aurais enregistrée.

Mais cela ne veut pas dire qu'elle ne vaut rien.

En voyant mes enfants grandir, j'ai rassemblé plusieurs «astuces pour parents» avec le but, un jour, de faire la liste des «10 super trucs que j'ai appris en étant parent». Maintenant, l'un de ces trucs a giclé sur tout Internet, ce qui dévalue quelque part l'utilité de la liste que j'avais prévu de faire. Et il y a même des chances qu'à ce moment-là, des gens pensent que j'ai copié BuzzFeed, ou n'importe quel autre site où ils auront croisé la photo.

Si la photo de ma fille et de ses bâtons à calcul a une licence plus souple, c'est que je ne prévoyais pas de faire un article sur les bâtons à calcul. Si j'avais gardé les droits de la photo de mon fils et de sa briquette de jus, c'est que j'avais des projets.

Alors merci BuzzFeed d'avoir foutu tout ça en l'air. Ce qui ne serait pas arrivé si vous aviez demandé, comme vous étiez censés le faire. 

9. Le Royaume-Uni a une nouvelle procédure «simplifiée» pour les plaintes des photographes

Amateur Photographer en liste tous les détails et consignes.

Oui, au Royaume-Uni, si je peux attester d'une violation de droit d'auteur (on est en plein dedans), sans pouvoir obtenir d'accord à l'amiable –comme avec BuzzFeed qui ne paye pas mes factures ou ne répond pas à mes lettres d'avertissement–, tout ce que j'aurai à casquer, c'est 50 livres de frais de justice (pour des plaintes inférieures ou égales à 500 livres).

Pas besoin d'avocat et tout peut se faire par écrit sans audience au tribunal si le juge décide qu'il s'agit d'une affaire résoluble rapidement.

Evidemment, BuzzFeed peut choisir d'ignorer la facture ou de contester la plainte, mais ils devront pour cela passer par un procès, qui leur coûtera davantage que ce que je leur demande.

10. Bonus: Ils ont changé la photo

Et depuis que j'ai demandé à BuzzFeed où leur envoyer ma facture, ils ont changé l'image, 18 jours et 4,2 millions de vues plus tard.

Heureusement, j'ai fait des captures d'écran.

Ça m'a mis un tout petit peu sur les nerfs.

Epilogue Après la publication de cet article sur Slate.com, BuzzFeed a accepté de payer le montant de ma facture, soit 500 dollars, au profit de la Chordoma Foundation.

John Gara, directeur artistique de BuzzFeed, m'a appelé (nous avions échangé nos numéros) peu après la publication de cet article. Nous avons discuté de plein de trucs sur BuzzFeed, le droit d'auteur et la photographie et je lui ai demandé s'ils consentiraient à payer si je leur adressais une facture au nom d'une association caritative. J'ai donc choisi la Chordoma Foundation, que je soutiens depuis longtemps, et BuzzFeed l'a accepté de bon cœur. Merci John!

Ils ont viré l'argent le 12 septembre. (...)

Voilà, tout est bien qui finit à peu près bien. Une association caritative a 500 dollars de plus dans ses caisses et peut-être (je dis bien peut-être) que le personnel de BuzzFeed relira ses consignes de publication.

Dan Catt

Dan Catt a travaillé pour le Guardian et Flickr et est désormais disponible en free-lance pour des projets informatiques et artistiques

Traduit par Peggy Sastre

Slate.com
Slate.com (483 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte