Monde

Les traders de l'énergie sous contrôle

Temps de lecture : 2 min

Les régulateurs fédéraux ont annoncé mardi 7 juillet réfléchir à de nouvelles restrictions sur les traders qui spéculent dans les marchés du pétrole, du gaz naturel et autres produits énergétiques, affirme le New York Times. Cette annonce s'inscrit dans la volonté de l'administration Obama d'une supervision gouvernementale plus dure du secteur financier .

«Je crois fermement que nous devons utiliser aggressivement toutes les autorités existantes pour s'assurer de l'intégrité des marchés» a déclaré le directeur de l'agence gouvernementale en charge des transactions énergétiques.

Il veut d'abord limiter le volume de transactions effectuées par des investisseurs purement financiers, les «spéculateurs», par opposition aux compagnies aériennes ou énergétiques qui ont un intérêt à minimiser les changements de prix. Il veut ensuite diminuer l'opacité du marché de l'énergie, notamment en publiant davantage d'informations détaillées sur les hedge funds.

Les prix du pétrole ont atteint 145$ le barril l'été dernier, avant de retomber à 33$ en décembre puis de remonter à plus de 60$. Ces hauts et ces bas viennent en grande partie de la crise financière, mais de plus en plus de critiques estiment que ce sont les traders spécialisés dans le domaine de l'énergie qui sont responsables de cette volatilité.

[Lire l'article complet dans le Nytimes]

(Photo: Un trader regarde le tableau des indices boursiers sur le parquet du New York Stock Exchange REUTERS/Shannon Stapleton)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Hong Kong, Taïwan, jusqu'où peut aller Pékin?

Hong Kong, Taïwan, jusqu'où peut aller Pékin?

Rétrocédé par le Royaume-Uni en 1997, Hong Kong garde depuis un statut à part –un pays, deux systèmes. Cela agace Pékin, qui aimerait reprendre le contrôle de la province où le mouvement pro-démocratie, en sommeil pendant la crise...

La génération Z pourrait être marquée durablement par le coronavirus

La génération Z pourrait être marquée durablement par le coronavirus

Un·e jeune âgé·e de 18 à 29 ans sur six a perdu son emploi depuis le début de l'épidémie.

Au Venezuela, le Covid-19 sonne le signal du retour au pays

Au Venezuela, le Covid-19 sonne le signal du retour au pays

Frappées durement par le confinement dans les pays où elles se sont réfugiées, des dizaines de milliers de personnes n'ont d'autre choix que de rentrer, par tous les moyens.

Newsletters