Berlusconi s'en prend au Guardian

Slate.fr, mis à jour le 08.07.2009 à 10 h 42

Un article intitulé «Les appels à exclure l'Italie du G8 se multiplient suite à la préparation chaotique du sommet» paru dans le Guardian a déclenché une bataille diplomatique entre le gouvernement italien et le quotidien britannique, rapporte La Repubblica. Le correspondant diplomatique du Guardian affirme que plusieurs membres des délégations des pays du G8 ont ouvertement critiqué l'organisation du sommet.

«Dans les dernières semaines avant le sommet, et en l'absence de toute initiative substantielle sur l'ordre du jour, les Etats-Unis ont pris le contrôle», écrit Julian Borger. Les propos qu'il prête à des représentants de pays du G8 sont particulièrement durs. «Les Italiens ont été exécrables. Il n'y a eu ni processus, ni organisation» aurait déclaré un officiel. Selon l'article, l'idée que l'Espagne prenne la place de l'Italie circule dans les capitales européennes.

Les réactions du gouvernement italien n'ont pas tardé. «Une grosse bourde d'un petit journal» a déclaré Silvio Berlusconi. «J'espère que le Guardian sera exclu des grands journaux du monde» a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Franco Frattini. «Ce qu'affirme le Guardian est une farce».

Le Guardian a publié un communiqué confirmant son article d'origine : «Nous confirmons ce qui est écrit dans l'article de notre correspondant diplomatique Julian Borger et rejetons fermement toute affirmation que l'article en question est infondé.»

[Lire l'article complet sur La Repubblica]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

(Photo: Silvio Berlusconi à la mi temps d'un match de football du Milan AC, Reuters)

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte