Le secret défense sera levé sur les moines de Tibéhirine

Slate.fr, mis à jour le 07.07.2009 à 16 h 10

Le secret défense sera levé sur tous les documents que demandera la justice concernant la mort de sept moines français en Algérie en 1996, promet le président Nicolas Sarkozy, selon Reuters. «L’armée algérienne est suspectée. Naturellement, je lèverai le secret défense sur tous les documents que me demandera la justice», a-t-il dit lors d'une conférence de presse à l'Elysée avec le président brésilien Luis Inacio Lula da Silva, mardi 7 juillet.

Pour l’instant il n’y a pas eu de procédure d’engagée, mais il est probable qu’elle soit lancée à la rentrée prochaine par le juge d’instruction François Buchwalter. La levée du secret défence devrait être décidée par «le ministère de la Défense, après avis d'une commission consultative spécialisée».

L’affaire a rebondi  après le témoignage du général François Buchwalte en retraite qui mettait en cause l’armée algérienne.

[Lire l'article complet sur Reuters]

Lire sur le sujet: Les mystères du massacre des moines de Tibéhirine, par Henri Tincq.

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte