Twitter: qui était le premier à mentionner Nabilla ou «Flamby» Hollande?

REUTERS/Dado Ruvic.

REUTERS/Dado Ruvic.

Un moteur de recherche récemment lancé archive tous les tweets depuis 2006 et permet donc de recenser les grandes premières du réseau en France.

Le site Topsy a récemment annoncé avoir indexé tous les tweets depuis la création de Twitter en 2006. Buzzfeed a eu l'excellente idée d'en profiter pour recenser quelques-unes des grandes premières sur le réseau, comme le premier #followfriday.

Soyons honnête, on leur a piqué l'idée. Mais avec les tweets français.

Le premier #jeudiconfession

Avant de devenir une de ces coutumes ridicules qui caractérise la twittosphère, le #jeudiconfession, créé au Québec en décembre 2009, partait d'une bonne intention.

Le soir-même, un blogueur publie les best practices de cette nouvelle discipline. «La vraie bonne #jeudiconfession» doit être une «manifestation spontanée de l'inconscient» et «plus active que passive». Ça partait très mal.

Le premier «Il pleut»

La pluie est toujours un événement sur Twitter. Depuis 2007.

La première mention de «twittos»

Le titre peu enviable de créateur du mot «twittos» revient à un Brésilien en novembre 2007. On lui laissera l'excuse de la langue.

Aucune excuse par contre pour cet internaute français qui part se coucher en décembre 2007 en laissant un lourd héritage à la twittosphère française.

Le premier «RIP»

Twitter nous enterrera tous. Le premier, c'était Jean-François Bizot, en septembre 2007.

Le premier à en avoir marre des blagues sur les morts

En 2009 déjà, chaque mort de personnalité est suivi d'une vague de blagues. Et en 2009 déjà, la vague de blagues est suivi d'une vague d'indignation.

Le premier unfollow public

Sans cet acte d'incivilité, Monsieur Dream en serait aujourd'hui à 1.322.602 followers.

Le premier live-tweet de la Nouvelle Star

En 2007, on ne tweete pas encore ce qu'on voit à l'écran, mais uniquement qu'on est en train de le regarder.

Le premier live-tweet du Grand Journal

Le Grand Journal est une des rares émissions qu'on live-tweete uniquement pour la défoncer. Surprise: il semblerait bien que j'ai inventé la pratique en 2007. Avant de la subir quelques années plus tard.

La première mention de Nabilla

Nabilla se fait remarquer dès sa première apparition télé, dans L'amour est aveugle en novembre 2011. Un tweet qui annonce une grande carrière.

Le premier «Non mais allô quoi»

Un génie incompris qui, dès 2009, possédait la martingale du buzz. Problème: il n'a pas pensé à déposer la marque.

La première fan de Justin Bieber

Une early adopteuse: Justin Bieber n'avait alors que 15 ans. Après ce message très complet, Daphné quittera malheureusement la scène du tweet. La France n'était tout simplement pas prête.

La première mention du Gangnam Style

Un tweet prophétique: le Gangnam Style s'est en effet révélé trop daar.

(si vous ne parlez pas le langage jeune, vous pouvez vous reporter à cette anthologie publiée dans Challenges)

La première mention d'Instagram

«Instagram, ça ne marchera jamais.» (octobre 2010)

La première mention de Chatroulette

Scoop: en novembre 2009, il n'y avait pas encore de bites. À moins que ce soit ça une «belle rencontre».

Le premier «salope»

Beaucoup de sobriété pour cette première mondiale.

Le premier «Va te faire enculer sale fils de pute»

C'est un Bulgare qui lance l'expression en janvier 2010. L'histoire ne dit pas si il était alors followé par Nicolas Anelka, qui quelques mois plus tard reprendra son bon mot.

Le premier à croire en François Hollande

En janvier 2010, François Hollande n'est pas vraiment dans les trending topics, il transpire plutôt la lose. Et il fallait être sacrément kamikaze pour écrire ce tweet. L'invention du trolling.

Cet autre tweet résume bien l'esprit de l'époque.

La première mention de François «Flamby» Hollande

La twittosphère de droite l'a promis: elle ne lâchera rien. Et surtout pas son surnom fétiche: Flamby (et non Flanby, vraie orthographe de ce délicieux dessert). Surprise: le premier à l'avoir tweeté, en 2007, est... un ancien attaché parlementaire socialiste. 

Les tweets sont anonymisés car pas vraiment assumés. En demandant à son auteur s'il s'agissait d'une pratique antique du DM fail, l'ex-attaché parlementaire m'a répondu qu'il avait été piraté et qu'une plainte était «déposée». Son tweet suivant: «I just activated @Tweet_Delete on my account to automatically delete my old tweets (is.gd/delete)!». Si vous cherchiez une définition du fail...

Vincent Glad