Monde

Un logiciel pour prévenir les fusillades meurtrières

Temps de lecture : 2 min

La Suisse a peut-être trouvé la solution pour prévenir les bains de sang qui font régulièrement la une de la rubrique faits divers. Zurich est la première ville européenne à se doter du logiciel Dyrias, un outil développé par un psycho-criminologue allemand afin d'évaluer la dangerosité des ados et de prévenir les fusillades meurtrières.

«Elaboré à partir de 20 cas de folie meurtrière, le programme établit un niveau de risque de 1 à 6», explique le Matin. Seuls les élèves qui ont proféré des menaces, sont obsédés par les armes ou ressassent des idées suicidaires seront profilés.»

Certains confrères de l'inventeur du logiciel ne sont pas convaincus par le procédé: «Je serais très prudent avec un logiciel qui prétend évaluer un potentiel tueur sur la base de 20 cas seulement, avertit le psycho-criminologue Aurélien Schaller. Il existe une liste de facteurs qui caractérisent ces criminels. Mais ils ne suffisent pas à prédire le passage à l'acte.»

[Lire l'article complet sur lematin.ch]

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez peut-être : Comment font-ils pour tuer autant?

(Photo: Reuters)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Wilton Gregory, premier cardinal noir-américain nommé par le pape

Wilton Gregory, premier cardinal noir-américain nommé par le pape

L'archevêque s'était distingué pour sa lutte contre les prêtres pédophiles au début des années 2000.

Au Japon, les ours débarquent dans les villes pour se nourrir

Au Japon, les ours débarquent dans les villes pour se nourrir

La dégradation de leur habitat naturel pousse les ours à se rapprocher des zones peuplées pour trouver de la nourriture.

Si la vie à Bali coûte cinq fois moins cher, pourquoi si peu de personnes vont-elles y vivre?

Si la vie à Bali coûte cinq fois moins cher, pourquoi si peu de personnes vont-elles y vivre?

La réalité est loin d'être aussi idyllique que ce que vous imaginez.

Newsletters