Monde

Un logiciel pour prévenir les fusillades meurtrières

Temps de lecture : 2 min

La Suisse a peut-être trouvé la solution pour prévenir les bains de sang qui font régulièrement la une de la rubrique faits divers. Zurich est la première ville européenne à se doter du logiciel Dyrias, un outil développé par un psycho-criminologue allemand afin d'évaluer la dangerosité des ados et de prévenir les fusillades meurtrières.

«Elaboré à partir de 20 cas de folie meurtrière, le programme établit un niveau de risque de 1 à 6», explique le Matin. Seuls les élèves qui ont proféré des menaces, sont obsédés par les armes ou ressassent des idées suicidaires seront profilés.»

Certains confrères de l'inventeur du logiciel ne sont pas convaincus par le procédé: «Je serais très prudent avec un logiciel qui prétend évaluer un potentiel tueur sur la base de 20 cas seulement, avertit le psycho-criminologue Aurélien Schaller. Il existe une liste de facteurs qui caractérisent ces criminels. Mais ils ne suffisent pas à prédire le passage à l'acte.»

[Lire l'article complet sur lematin.ch]

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez peut-être : Comment font-ils pour tuer autant?

(Photo: Reuters)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

La division SS musulmane en Bosnie, entre mythes et réalités

La division SS musulmane en Bosnie, entre mythes et réalités

La 13e division SS en Bosnie a généré nombre d'analyses. Le dépouillement des archives permet aux historien·nes de remettre en perspective les faits et la réalité.

En Italie, les proxénètes ont laissé des milliers de femmes affamées pendant le confinement

En Italie, les proxénètes ont laissé des milliers de femmes affamées pendant le confinement

Forcées de se prostituer pour payer leurs dettes, ces femmes se sont retrouvées à lutter contre la faim en pleine pandémie, abandonnées par leurs proxénètes et par l’État.

À force de ne pas porter de masques, les politiques propagent le coronavirus au Mississippi

À force de ne pas porter de masques, les politiques propagent le coronavirus au Mississippi

Près d'un·e législateur·trice sur six est contaminé·e dans cet État américain.

Newsletters