France

Une Française détenue pour des photos en Iran

Temps de lecture : 2 min

Une universitaire française de 23 ans est détenue depuis le 1er juillet en Iran, selon le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner. Clotilde Reiss, qui a été arrêtée à l'aéroport alors qu'elle s'apprêtait à quitter le pays, est accusée d'espionnage par les autorités iraniennes, rapporte RFI. Elle terminait un séjour de cinq mois comme lectrice de français à l'université d'Ispahan, dans le centre du pays.

«Elle a assisté aux manifestations et, comme beaucoup d'Iraniens, elle a pris des photos, a déclaré Bernard Kouchner. C'est pour cela qu'elle est accusée d'espionnage. J'appelle solennellement les autorités iraniennes à la libérer».

La détention de Clotilde Reiss à Téhéran pourrait crisper encore un peu plus la relation franco-iranienne, déjà tendue par la position ferme de la France sur le dossier nucléaire, les propos anti-israéliens de Mahmoud Ahmadinejad et l'«ingérence» de la France après les élections de juin.

«L'Iran a souvent procédé à des arrestations d'étrangers pour tenter d'en faire une monnaie d'échange dans ses relations avec les pays occidentaux», précise Le Monde.

[Lire l'article complet sur rfi.fr]

(Photo: Reuters)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr

Newsletters

Pourquoi déteste-t-on les supporters de football?*

Pourquoi déteste-t-on les supporters de football?*

*Et les supportrices.

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

Newsletters