Monde

Joe Biden la colombe devient faucon

Temps de lecture : 2 min

Dimanche 5 juillet, Joe Biden a affirmé dans un entretien à la chaîne américaine ABC que les Etats-Unis «ne peuvent dicter à une nation souveraine ce qu'elle peut ou ne peut pas faire (...) si elle considère que son existence est menacée». «Si le gouvernement Nétanyahou décide de recourir à un type d'action différent de celui qui est actuellement mené, ce sera son droit souverain. Ce n'est pas notre choix», a insisté le vice-président américain.

Selon le blog sur le Moyen-Orient du Figaro, il s'agit ni plus ni moins d'un tournant dans la politique américaine sur l'Iran. La raison est simple : «A Washington, Joe Biden est ou était l'un des responsables les moins rigides sur l'Iran». Ce dernier a en effet  «longtemps soutenu une approche modérée vis-à-vis de l'Iran», et le fait qu'il durcisse aujourd'hui le ton de cette manière montre bien «l'exaspération qu'a suscitée à Washington «le trucage électoral» ayant conduit à la réélection de Mahmoud Ahmadinejad».

La déclaration de Joe Biden intervient également en même temps que plusieurs avertissement envoyés par Israël pour bien faire comprendre à l'Iran «qu'une fuite en avant dans la provocation - notamment sur le nucléaire - serait lourde, très lourde de conséquences. Et à relativement court terme, la fin de l'année, au plus tard.» Et de conclure : «Mais n'est-ce pas la politique du pire que recherchent les durs au pouvoir à Téhéran.»

[Lire l'article complet sur lefigaro.fr]

(Photo: Capture d'écran de abcnews.com)

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Le commerce équitable: un levier de résilience et d’adaptation aux effets du changement climatique

Le commerce équitable: un levier de résilience et d’adaptation aux effets du changement climatique

Les producteurs des pays en voie de développement sont les premiers touchés par les conséquences du réchauffement climatique. Ils se trouvent souvent en première ligne face à aux cyclones, aux ouragans, aux épisodes de sécheresse ou aux inondations qui réduisent le volume des récoltes et vont parfois jusqu’à les décimer. L’ONG Max Havelaar met tout en œuvre pour que les producteurs et productrices soient plus fort.e.s et résilient.e.s face aux aléas climatiques et leurs conséquences, mais aussi pour les accompagner dans la réduction de leur impact sur l'environnement.

Des nourrissons hospitalisés à cause de la pénurie de lait infantile aux États-Unis

Des nourrissons hospitalisés à cause de la pénurie de lait infantile aux États-Unis

Parents et médecins ne cessent de tirer la sonnette d'alarme face à une situation qui s'aggrave.

Préserver le patrimoine culinaire ukrainien, un acte de résistance

Préserver le patrimoine culinaire ukrainien, un acte de résistance

C'est ce qu'a entrepris Olga Koutseridi, originaire de Marioupol, en archivant le plus grand nombre de recettes possible.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio