Monde

Joe Biden la colombe devient faucon

Temps de lecture : 2 min

Dimanche 5 juillet, Joe Biden a affirmé dans un entretien à la chaîne américaine ABC que les Etats-Unis «ne peuvent dicter à une nation souveraine ce qu'elle peut ou ne peut pas faire (...) si elle considère que son existence est menacée». «Si le gouvernement Nétanyahou décide de recourir à un type d'action différent de celui qui est actuellement mené, ce sera son droit souverain. Ce n'est pas notre choix», a insisté le vice-président américain.

Selon le blog sur le Moyen-Orient du Figaro, il s'agit ni plus ni moins d'un tournant dans la politique américaine sur l'Iran. La raison est simple : «A Washington, Joe Biden est ou était l'un des responsables les moins rigides sur l'Iran». Ce dernier a en effet  «longtemps soutenu une approche modérée vis-à-vis de l'Iran», et le fait qu'il durcisse aujourd'hui le ton de cette manière montre bien «l'exaspération qu'a suscitée à Washington «le trucage électoral» ayant conduit à la réélection de Mahmoud Ahmadinejad».

La déclaration de Joe Biden intervient également en même temps que plusieurs avertissement envoyés par Israël pour bien faire comprendre à l'Iran «qu'une fuite en avant dans la provocation - notamment sur le nucléaire - serait lourde, très lourde de conséquences. Et à relativement court terme, la fin de l'année, au plus tard.» Et de conclure : «Mais n'est-ce pas la politique du pire que recherchent les durs au pouvoir à Téhéran.»

[Lire l'article complet sur lefigaro.fr]

(Photo: Capture d'écran de abcnews.com)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

La semaine imaginaire de Donald Trump

La semaine imaginaire de Donald Trump

Chaque samedi, Louison se met dans la peau d'une personnalité qui a fait l'actu et imagine son journal de bord.

Une fac chrétienne de Virginie refuse de fermer malgré la pandémie

Une fac chrétienne de Virginie refuse de fermer malgré la pandémie

Le président de la Liberty University est un pasteur conservateur pro-Trump qui a minimisé la dangerosité du coronavirus.

Pourquoi l'Allemagne rechigne à se confiner

Pourquoi l'Allemagne rechigne à se confiner

Alors que plusieurs pays européens se sont mis sous cloche ces dernières semaines pour ralentir la propagation du Covid-19, l'Allemagne se refuse encore à appliquer une telle mesure.

Newsletters