Politique

Juppé et Rocard unis par Sarkozy

Temps de lecture : 2 min

Alain Juppé (UMP) et Michel Rocard (PS) ont accepté, de présider « une commission chargée de réfléchir aux priorités» du futur emprunt national, a annoncé l’Elysée dans un communiqué.

« Cette commission procèdera à de larges consultations et formulera avant le 1er novembre 2009 des propositions sur le choix des priorités que le gouvernement arrêtera ensuite» , précise l'Elysée indiquant que le chef de l'Etat recevra MM. Juppé et Rocard ce lundi 6 juillet à 19h.

Michel Rocard, ancien Premier ministre de Mitterrand, est déjà président de la Conférence des experts sur la taxe carbone. Selon Les Echos, «la nomination de ce représentant de la deuxième gauche, qui fut souvent en rivalité avec l'ex-président socialiste, est un signe hautement symbolique de la poursuite de la politique d'ouverture du chef de l'Etat».

Ce grand emprunt proposé par Nicolas Sarkozy suscite la polémique. Lire notamment la chronique de François Hollande sur Slate, Grand emprunt d'aujourd'hui, grands impôts de demain ou le grand emprunt n’aura pas lieu de Gérard Horny.

[Lire l'article complet sur Les Echos]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr.

Newsletters

Après le «en même temps», le «cas par cas»: un naufrage français

Après le «en même temps», le «cas par cas»: un naufrage français

[Chronique #54] Le président de la République et son entourage politique incarnent plus que jamais «une bourgeoisie aux abois, sans foi ni loi», pour reprendre des mots datant de 1938.

Mon Europe à moi: «L'UE doit poursuivre ses efforts pour lutter contre la perte de biodiversité»

Mon Europe à moi: «L'UE doit poursuivre ses efforts pour lutter contre la perte de biodiversité»

L'Union européenne semble se focaliser sur la réduction des émissions de dioxyde de carbone. Quitte à oublier la perte de biodiversité massive.

États-Unis: la fin du droit constitutionnel à l'IVG n'est sans doute qu'un début

États-Unis: la fin du droit constitutionnel à l'IVG n'est sans doute qu'un début

La majorité de la Cour suprême est venue à bout d'un combat acharné contre le droit à l'avortement. Elle ne compte pas s'arrêter là.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio