Monde

Robert McNamara est mort

Temps de lecture : 2 min

L'ancien secrétaire à la défense américain Robert MacNamara est mort lundi 6 juillet à son domicile de Washington, à l'âge de 93 ans, rapporte le quotidien Washington Post. Secrétaire à la défense de 1961 à 1968, sous la présidence de John F. Kennedy puis de Lyndon B. Johnson, Robert MacNamara a été l'un des principaux acteurs de la guerre du Vietnam.

«Il fut un étudiant brillant, un travailleur complulsif, un organisateur hors pair, dont les talents évidents le portèrent d'une modeste situation en Californie aux sommets du pouvoir à Washington. On disait de lui qu'il avait bâti une carrière brillante, faite de dévouement aux affaires publiques, et au gouvernement, et à laquelle peu de gens de sa génération auraient pu prétendre», écrit le Washington Post.

Il fut président de la firme automobile Ford et président de la Banque mondiale. Mais on se souvenait surtout de lui comme architecte de la sanglante guerre du Viêtnam, cette guerre «vaine», selon le Wash Post, qui voulait prévenir la prise de pouvoir d'un allié faible et corrompu par les communistes. «Les fantômes du Viêtnam hantèrent le reste de sa vie».

[Lire le portrait du Washington Post, ou celui du New York Times]

Crédit: Wikimedia commons

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr.


Newsletters

Aux États-Unis, ce que les migrants disent aux psys peut être utilisé contre eux

Aux États-Unis, ce que les migrants disent aux psys peut être utilisé contre eux

Les mineurs demandeurs d'asile ont des entretiens obligatoires avec des psychologues, mais les détails de ces conversations ont déjà été utilisées par l'agence de contrôle de l'immigration.

L'armée algérienne bousculée par le mouvement du Hirak

L'armée algérienne bousculée par le mouvement du Hirak

Elle se méfie de ce mouvement citoyen, dont le slogan «État civil, non militaire» est explicite.

Maxime, expatrié en Chine: «La quarantaine, c'est déprimant et ça rend fou»

Maxime, expatrié en Chine: «La quarantaine, c'est déprimant et ça rend fou»

De Wuhan à Shanghai, nous avons recueilli les témoignages de personnes reclues chez elles pour se protéger du Covid-19, de gré ou de force.

Newsletters