Société

Lisez Julien Coupat, par Fox News

Temps de lecture : 2 min

Le journaliste politique Glenn Beck livre sur la chaîne américaine Fox News son analyse du livre «L'insurrection qui vient», dont la version traduite en anglais sort le 9 août. Selon lui, il s'agit d'«un livre dangereux» qui «appelle à la révolution violente» et que les Américains doivent prendre très au sérieux.

«L'extrême gauche appelle activement à la violence. [...] Ils veulent abattre le capitalisme et le mode de vie occidental. Cela a commencé en France et s'est étendu à des pays comme le Grèce ou l'Islande, des pays où les gens n'ont plus de travail, plus d'argent et plus de patience. [...] L'Europe est au bord de la destruction depuis plusieurs années. Maintenant, le phénomène est sur le point d'arriver aux Etats-Unis.»

Le présentateur révèle que Julien «Coupé», l'un des auteurs présumés du livre, a visité le Canada avec son amie en janvier 2008 et s'est «glissé» de l'autre côté de la frontière pour visiter New York. «Qui s'inquiète de la frontière canadienne? Au fait, nos frontières sont sûres, pas vrai?» ironise-t-il.

Conclusion de Glenn Beck, qui avoue tout naturellement n'avoir pas encore lu le livre: «Je ne demande pas à une interdiction de ce livre. Il est important que vous lisiez ce livre. Vous savez ce que les gens pensent, vous savez qui sont les ennemis, et vous êtes prêts.»

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Animaux sauvages dans les villes, campagnes de sensibilisation et distanciation sociale... La semaine du 28 mars 2020 en images.

Comment les survivalistes vivent la crise du Covid-19

Comment les survivalistes vivent la crise du Covid-19

La pandémie, les «preppers» l'avaient vue venir depuis des années. Tout était prêt, en théorie. Mais que se passe-t-il quand la fiction devient réalité?

Le Sri Lanka oblige les familles musulmanes à incinérer leurs morts du Covid-19

Le Sri Lanka oblige les familles musulmanes à incinérer leurs morts du Covid-19

Une décision prise au mépris des directives de l'OMS et qui va à l'encontre des rites funéraires islamiques traditionnels.

Newsletters