Économie / Culture

Les livres de plage de la crise

Temps de lecture : 2 min

«Certains livres guident vos choix, nourrissent durablement votre réflexion. En cette période de crise économique, quels sont vos 5 ouvrages de référence?»

C'est la question que Les Echos a posé à 118 personnalités (patrons, financiers, syndicalistes, économistes, politiques, hauts fonctionnaires, sociologues...). Où l'on apprend notamment que les interrogés se replongent dans les grands classiques de l'économie (Keynes, Schumpeter, Galbraith).

Les interviewés ne se sont pas limités aux ouvrages spécialisés et citent également des grands romans de fiction pour mieux comprendre la crise, comme «Les Raisins de la colère» de Steinbeck.

Plus en détail, on trouve les cinq ouvrages préférés de chaque personnalité, la liste des 15 ouvrages les plus cités, (Top 3: «La Théorie générale de l'emploi», de Keynes, «La Crise», de Michel Aglietta, et «Manias, Panics and Crashes», de Charles Kindleberger).

[Lire l'article complet sur Les Echos]

(Photo: John Maynard Keynes en 1946, via wikimedia)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Annuler la dette des États due au Covid-19, un encouragement à faire n'importe quoi

Annuler la dette des États due au Covid-19, un encouragement à faire n'importe quoi

Les États sont à la peine, la dette publique explose et ce fardeau risque de peser sur la vie économique pendant de longues années. Sauf si on décidait d'annuler purement et simplement une partie de cette dette. Mais il vaut mieux ne pas trop y croire.

Pour réussir à mettre de l'argent de côté, mieux vaut avoir un objectif précis

Pour réussir à mettre de l'argent de côté, mieux vaut avoir un objectif précis

Donnez un nom à votre but, estimez combien vous devez économiser et la date à laquelle vous voulez l'atteindre.

La Chine, bientôt première puissance économique mondiale?

La Chine, bientôt première puissance économique mondiale?

L'économie chinoise devrait à terme bénéficier de son rebond par rapport à la crise du Covid-19, et dépasser les États-Unis plus rapidement que prévu.

Newsletters