MondeCulture

Neverland peut-il être un cimetière?

Christopher Beam, mis à jour le 06.07.2009 à 14 h 40

Une semaine après la mort soudaine du roi de la pop, des questions subsistent sur le lieu de l’inhumation. Selon le Daily Mirror, Michael Jackson souhaitait être enterré dans son Ranch de Neverland, situé dans le comté de Santa Barbara (Californie). Son père, Joe Jackson, a récemment exclu cette possibilité, mais son grand frère, Jermaine, souhaite toujours l'y voir enterré. Aux Etats-Unis, est-ce légal d’enterrer quelqu’un dans sa propriété?

Oui, à condition d’avoir une autorisation. La Californie est l’un des Etats d’Amérique les plus stricts: votre jardin doit être officiellement répertorié comme cimetière. Pour cela, il faut envoyer une demande au State Cemetery and Funerals Bureau (Service des cimetières d’Etat et des funérailles), accompagnée d’un plan de la propriété, d’un justificatif prouvant qu’elle vous appartient ainsi qu’un courrier de votre zoning board (autorité chargée du développement urbanistique) dans lequel elle donne son accord à l’inhumation. (Les conditions complètes sont disponibles ici.) Ces demandes sont généralement traitées dans un délai compris entre sept et trente jours.) En règle générale, le corps doit être placé à plus de 45 mètres de la source d’eau la plus proche et à plus de 7,5 mètres d’une ligne à haute tension ou de l’enceinte des voisins. Dans la mesure où la surface du ranch de Neverland représente 1 200 hectares, trouver un emplacement ne devrait pas poser de problème.

Cependant, la plupart des Etats américains laissent la gestion juridique des inhumations au gouvernement de la ville ou du comté. En général, les zoning boards des grandes villes et des banlieues ne vous autorisent pas à enterrer mamie dans votre jardin. (La ville de Washington, par exemple, décourage de le faire.) Toutefois, dans les zones rurales, c’est assez courant. Par ailleurs, les prix sont variables. En Californie, la seule demande coûte 400 dollars [285 euros]. Mais dans l’Etat de Washington, il faut débourser 25 000 dollars [17 800 euros] pour établir un «fonds de dotation». De nombreux Etats ont des règles plus abracadabrantes les unes que les autres en matière d’inhumations. Dans l’Etat de New York, par exemple, un directeur des funérailles doit être présent au moment de la mise en terre. Dans le Michigan, l’emplacement est exonéré de taxe. Dans l’Etat de Washington, un fœtus humain décédé et ayant moins de 20 semaines n’est pas considéré comme une dépouille mortelle. Il peut donc être enterré n’importe où. En revanche, un fœtus de plus de 20 semaines doit être enterré conformément la réglementation classique.

Les crémations ne sont pas soumises aux mêmes règlementations. Aux Etats-Unis, dans la plupart des Etats, vous avez le droit de répandre les cendres d’un défunt sur votre propriété sans autorisation spéciale. S’il s’agit d’un terrain privé, il suffit d’obtenir l’accord du propriétaire. Jeter des cendres à la mer est toléré, bien que le Code des Etats-Unis stipule qu’il faut respecter une distance de 4 kilomètres par rapport aux côtes. En outre, techniquement, vous êtes censé indiquer à l’Agence de protection de l’environnement le lieu que vous avez choisi. Dans les parcs nationaux, comme le parc de Yosemite ou le parc de Bryce Canyon, il n’est pas interdit de répandre des restes incinérés à condition de disposer d’une autorisation.

Explication bonus: le corps embaumé de Michael Jackson va être exposé au public dans le Ranch de Neverland aujourd’hui (vendredi 3 juillet). Combien de temps son corps peut-il garder un aspect naturel? A température ambiante, seulement quelques jours. (L’embaumement permet d’aller jusqu’à une semaine.) Si on le plaçait dans un congélateur, à environ 4 degrés Celsius, le corps pourrait être conservé jusqu’à six mois. (N.B.: l’utilisation de médicaments avant le décès ne fait qu’accélérer la décomposition). Le processus d’embaumement classique (qui consiste à injecter du formaldéhyde dans les artères, à remplir l’estomac et les poumons d’un liquide conservateur et à maquiller le visage) n’a qu’un objectif cosmétique temporaire. Quand on veut conserver et exposer le corps d’un défunt pendant plusieurs années, comme on l’a fait pour Vladimir Lénine, Eva Perón et Ho Chi Minh, il faut prendre des mesures plus drastiques. Par exemple, tous les organes de Lénine avaient été enlevés, y compris son cerveau. Son sarcophage de verre est conservé à une température fraîche de 16 degrés, avec 80 ou 90 % d’humidité. Sa peau, qui se couvre parfois de taches de moisissure, est examinée chaque semaine. Tous les 18 mois, on ferme son mausolée et on plonge son corps dans un bain de glycérol et d’acétate de potassium.

Article de Christopher Beam publié sur Slate.com et traduit par Micha Cziffra.

Photo Reuters/Ho New

Christopher  Beam
Christopher Beam (57 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte