Culture

Qui veut gagner une religion?

Temps de lecture : 2 min

Cela ressemble au début d'une mauvaise blague: «c'est un imam, un prêtre orthodoxe, un rabbin, un moine bouddhiste et 10 athées dans une même salle.» Mais il s'agit du concept d'un nouveau jeu télévisé qui va être diffusé en Turquie: mettre en compétition des représentants de diverses religions pour essayer de convertir des athées, avec un pèlerinage en récompense.

Les candidats devront confronter les arguments des religieux avec leurs propres convictions athées dans «Les pénitents rivalisent» qui sera diffusé sur la chaîne Kanal T, rapporte le Guardian. Ceux qui se convertiront seront récompensés par un pèlerinage dans le lieu saint de la religion qu'ils auront choisi: la Mecque, Jérusalem ou le Tibet.

Les producteurs du programme affirment vouloir promouvoir la foi religieuse tout en éduquant la population majoritairement musulmane aux autres religions. Une volonté qui se retrouve dans les slogans de l'émission: «Nous vous donnons la plus grosse récompense: nous représentons la foi en Dieu», ou encore «Vous trouverez la sérénité dans cette compétition.»

[Lire l'article complet sur guardian.co.uk]

(Photo: *Muhammad*, Flickr, CC)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Les Illuminati sont nés d'une vaste (mauvaise) blague

Les Illuminati sont nés d'une vaste (mauvaise) blague

L'une des théories du complot les plus populaires n'était, à l'origine, qu'une galéjade prônant la désobéissance civile.

La division SS musulmane en Bosnie, entre mythes et réalités

La division SS musulmane en Bosnie, entre mythes et réalités

La 13e division SS en Bosnie a généré nombre d'analyses. Le dépouillement des archives permet aux historien·nes de remettre en perspective les faits et la réalité.

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Intempéries mortelles au Japon, réouverture du Musée du Louvre et évolution de la pandémie... La semaine du 4 juillet 2020 en images.

Newsletters