Le baclofène, médicament miracle contre l'alcoolisme?

Slate.fr, mis à jour le 03.07.2009 à 11 h 46

Un ouvrage paru il y a huit mois et déjà vendu à 40 000 exemplaires est peut-être en train de révolutionner la lutte contre l'alcoolisme. Dans Le Dernier Verre, le professeur Olivier Ameisen explique qu'il s'est délivré de l'alcool en s'autoprescrivant de fortes doses de baclofène.

Problème, explique Le Monde, «ce relaxant musculaire commercialisé depuis plus de trente ans pour soulager les contractures douloureuses accompagnant certaines paralysies n'a pas d'autorisation de mise sur le marché dans l'indication du sevrage alcoolique». Les patients expliquent que, très rapidement, ils perdent leur dépendance sans avoir besoin de devenir abstinent, s'autorisant encore un verre de temps à autre.

De nombreux patients et certains médecins ont décidé de ne pas attendre des essais cliniques qui viendraient à l'autoriser éventuellement. Grâce à ce médicament, «sur une centaine de patients, environ la moitié ont désormais arrêté de boire, je n'ai jamais vu de tels résultats dans l'histoire de la prise en charge de l'alcoolisme», témoigne le docteur de Beaurepaire.

[Lire l'article complet sur Le Monde]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
alcoolLe MondeSantéLiens
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte