Monde

L'Inde légalise l'homosexualité

Temps de lecture : 2 min

La Cour Suprême de New Dehli a rendu un jugement historique jeudi 2 juillet en décriminalisant l'homosexualité, rapporte le Times of India. Le tribunal a jugé que le passage de la section 337 du code pénal Indien qui criminalise les rapports sexuels entre personnes consentantes du même sexe porte atteinte aux droits fondamentaux.

«La loi constitutionnelle indienne ne permet pas que la loi criminelle statutaire soit prise en otage par la fausse idée que se font les gens sur les LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels), peut-on lire dans le jugement. [...] La discrimination est l'antithèse de l'égalité, et c'est la reconnaissance de l'égalité qui assurera la dignité de chaque individu.»

La section 377, une loi coloniale qui date de la période du Raj britannique, stipule que l'homosexualité et le «sexe non-naturel» sont des actes criminels passibles de 10 ans de prison. Peu après le jugement, les membres de la communauté LGBT ont salué la décision comme un «premier pas vers un futur meilleur.» Certains le qualifient de «Stonewall indien».

[Lire l'article complet sur Times of India]

(Photo: nickjohnson, Flickr, CC)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Jimmy Goldsmith, l'inventeur oublié du Brexit et du souverainisme

Jimmy Goldsmith, l'inventeur oublié du Brexit et du souverainisme

Cet homme d'affaires génial, patron de presse capricieux, était un militant écologiste de la première heure.

Contrôle

Contrôle

Derrière la barre symbolique du million de morts du Covid-19, des images marquantes

Derrière la barre symbolique du million de morts du Covid-19, des images marquantes

Le 11 janvier 2020, le premier mort dû au Covid-19 a été recensé en Chine. Neuf mois plus tard, la pandémie ne semble pas faiblir et nous venons de franchir le seuil du million de morts du virus officiellement enregistrés. Retour en images...

Newsletters