Monde

L'Inde légalise l'homosexualité

Temps de lecture : 2 min

La Cour Suprême de New Dehli a rendu un jugement historique jeudi 2 juillet en décriminalisant l'homosexualité, rapporte le Times of India. Le tribunal a jugé que le passage de la section 337 du code pénal Indien qui criminalise les rapports sexuels entre personnes consentantes du même sexe porte atteinte aux droits fondamentaux.

«La loi constitutionnelle indienne ne permet pas que la loi criminelle statutaire soit prise en otage par la fausse idée que se font les gens sur les LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels), peut-on lire dans le jugement. [...] La discrimination est l'antithèse de l'égalité, et c'est la reconnaissance de l'égalité qui assurera la dignité de chaque individu.»

La section 377, une loi coloniale qui date de la période du Raj britannique, stipule que l'homosexualité et le «sexe non-naturel» sont des actes criminels passibles de 10 ans de prison. Peu après le jugement, les membres de la communauté LGBT ont salué la décision comme un «premier pas vers un futur meilleur.» Certains le qualifient de «Stonewall indien».

[Lire l'article complet sur Times of India]

(Photo: nickjohnson, Flickr, CC)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr

Newsletters

Combien de personnes sont tuées par des volcans?

Combien de personnes sont tuées par des volcans?

Le Kilauea, à Hawaï, est en éruption depuis plusieurs semaines. Heureusement, il n'a fait aucune victime.

L'homme qui a utilisé l'art moderne pour torturer des détenus

L'homme qui a utilisé l'art moderne pour torturer des détenus

Durant la guerre d'Espagne, Alphonse Laurencic a dessiné des cellules de l'enfer à Barcelone: les «checas».

De plus en plus de jeunes filles abandonnent l'école au Cachemire

De plus en plus de jeunes filles abandonnent l'école au Cachemire

Leurs parents veulent les préserver des violences du conflit qui touche la région.

Newsletters