Life

Que signifie votre numéro de vol?

Margaux Leridon, mis à jour le 28.07.2013 à 15 h 05

On le note sur un papier, on le relit soigneusement le jour du départ, mais on ne sait généralement pas ce qu'il signifie. Pourtant, il fournit des indices sur la destination et le type de vol.

Tableau d'affichage de Roissy, 2010 / Mathieu Marquer via Flickr CC License by.

Tableau d'affichage de Roissy, 2010 / Mathieu Marquer via Flickr CC License by.

On le note sur un papier qu’on perd immédiatement, on le relit frénétiquement le jour du départ pour être sûr de ne pas se tromper de porte d’embarquement mais on ne sait pas vraiment comment il est fixé: comme se le demandaient récemment nos confrères de Mental Floss à propos des compagnies américaines, à quoi correspond réellement un numéro de vol?

Ce code alphanumérique composé de deux lettres et d’un nombre de 1 à 4 chiffres ne relève évidemment pas du hasard, mais permet d’identifier précisément un vol (compagnie, trajet aérien, horaires).

Les deux lettres du début correspondent au code attribué à la compagnie par l’Association internationale du transport aérien (AITA).

Si le code AITA d’air France (AF) est aisément identifiable, tous ne correspondent pas aux initiales de la compagnie. Ainsi, on a EK pour Emirates, AT pour Royal Air Maroc ou FR pour Ryanair. Les codes sont proposés à l’AITA par les compagnies: en cas d’indisponibilité de l’option la plus évidente, à la société de choisir un code alternatif selon ses propres critères. Ainsi, Emirates a choisi EK parce qu’UA (pour United Arab Emirates) est déjà pris par United Airlines.

En outre, les filiales spécialisées ou low-cost de grosses compagnies prennent le code AITA de leurs compagnies mères. Par exemple, les vols Openskies sont siglés BA, pour British Airways.

Les chiffres correspondent à un créneau horaire de décollage, valable tous les jours sur le même vol. En général, quand on compare deux numéros de vol, le nombre le plus élevé est celui du vol le plus tardif. Ainsi, le premier vol Air France Paris Orly-Toulouse Blagnac de la journée est noté AF6110, le second AF6112, le troisième AF6114, etc. Quant aux vols AF6111, AF6113 et AF6115, il s’agit de vols Blagnac-Orly.

Pour la majorité des compagnies, les vols en direction de l’Est et du Nord portent en effet des numéros impairs et ceux qui vont vers l’Ouest et le Sud des numéros pairs. On aura donc un vol AF10 pour Paris-New York sur Air France et AF11 pour le retour sur la même compagnie. Il existe néanmoins de nombreuses exceptions comme le numéro BA8001, attribué sur OpenSkies à un vol Paris-New York.

Logiques propres

La seule règle vraiment commune est que les numéros des vols aller et retour entre deux aéroports sont séparés d’une seule unité. Chaque compagnie a défini ensuite ses logiques propres.

Le prestige d’un vol peut conduire à l’attribution d’un numéro symbolique: ainsi, le New York-Paris effectué par le Concorde portait le numéro AF001.

Le critère économique peut aussi jouer: le numéro 1 est alors assigné au champion de la compagnie, celui sur lequel elle assure un meilleur taux de remplissage. Pour la compagnie américaine United Airlines, c’est le New-York San Francisco de 13h45 qui porte le numéro UA1.

Enfin, certaines compagnies pratiquent un découpage géographique. Ainsi, sur Emirates, les vols européens portent les numéros 001 à 199, les vols américains les numéros 200 à 499, les vols indiens les numéros 500 à 699, les vols africains les numéros supérieurs à 700.

Supprimés en cas d'accident grave

En général, les numéros de vols restent attribués pendant des années, sauf en cas d’accident grave. Ainsi, suite au crash à Gonesse, en 2000, du vol AF4590 Paris-New York (113 morts), ce numéro de vol a été supprimé. De la même manière, le vol Rio-Paris AF447 a été rebaptisé AF445 en 2009, suite à la disparition en vol d’un avion sur cette ligne en 2009 (228 morts). L’AF358 Paris-Toronto a lui aussi été renommé après un incendie survenu à l'atterrissage en 2005, qui n'avait pas fait de victimes.

Aux Etats-Unis, la décision prise par United Airlines en 2011 de réattribuer les numéros de vols des deux avions détournés le 11 septembre 2001 avait fait polémique, bien qu’aucun des deux numéros n’ait été réaffecté à son itinéraire d’origine.

Margaux Leridon

L’explication remercie les compagnies OpenSkies et OnAir et Gautier, pilote chez Air France. 

Retrouvez tous nos articles de la rubrique L'explication ici. Vous vous posez une question sur l'actualité? Envoyez un mail à explication @ slate.fr

Margaux Leridon
Margaux Leridon (80 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte