Monde

Vaste offensive américaine en Afghanistan

Temps de lecture : 2 min

L'armée américaine a lancé une «opération majeure» contre les combattants talibans dans le Sud de l'Afghanistan, ont annoncé les autorités militaires jeudi 2 juillet. Environ 4 000 américains, pour la plupart des Marines, et 650 soldats et policiers afghans participent à l'opération Khanjar, ou «frappe de l'épée», dans la vallée de la rivière Helmand, selon le commandement américain à Kaboul.

Il s'agit de la plus large offensive depuis l'arrivée des renforts au début de l'année, qui fait suite à une opération menée par les Britanniques dans la même région la semaine précédente. C'est aussi la première opération majeure depuis que le Général américain Stanley McChrystal a pris la tête des forces alliées en Afghanistan, rapporte CNN.

La province de Helmand est un foyer de la violence talibane depuis plusieurs mois. Au moins 25 soldats britanniques y ont été tués en 2009. Selon une source à Washington, le but de l'offensive n'est pas d'«attraper les méchants», mais plutôt de «tenir la zone et d'y rester». «Cette approche témoigne de la philosophie de McChrystal: le succès se mesure par le nombre d'Afghans protégés, pas par le nombre de méchants tués.»

[Lire l'article complet sur CNN.com]

(Photo: Army.mil, Flickr, CC)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr

Newsletters

La vraie recette du populisme

La vraie recette du populisme

Lignes et esthétiques japonaises

Lignes et esthétiques japonaises

Entre 2004 et 2016, Emily Shur s'est rendue plus de quinze fois au Japon. «J'ai fait un effort conscient pour concentrer ma photographie uniquement sur l'expression de mon point de vue individuel, raconte la photographe. Je ne pense pas que mon...

Le voyage risqué de Macron en Russie

Le voyage risqué de Macron en Russie

Il importe qu’à Saint-Pétersbourg, plus encore qu’à Versailles il y a un an, Emmanuel Macron renforce son discours sans compromis vis-à-vis de Vladimir Poutine.

Newsletters