Culture

Décès de Karl Malden, légende d'Hollywood

Temps de lecture : 2 min

L'acteur américain Karl Malden est mort mercredi 1er juillet à l'âge de 97 ans dans sa maison de Los Angeles. Sa famille a annoncé son décès à l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences, l'académie qui organise la cérémonie des Oscars, qu'il a présidé de 1989 à 1992.

«M. Malden était peut être le Monsieur-tout-le-monde idéal, écrit le New York Times. Il a vite réalisé qu'il n'avait pas les attributs physiques d'un premier rôle; [...] Mais il était, comme il l'a dit un jour, déterminé à être le n°1 dans les rôles de n°2 qui lui étaient destinés.» Malden a joué dans près de 70 films au cinéma en plus de 60 ans de carrière

Acteur de théâtre, de cinéma et de télévision, Malden a notamment gagné l'Oscar du meilleur second rôle pour le classique de 1951 «Un tramway nommé Désir», où il donne la réplique à Marlon Brando et Vivien Leigh.

[Lire l'article complet sur le New York Times]

(Image: Capture d'écran du film «Un tramway nommé Désir», Youtube)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

«La femme qui s'est enfuie», trois pas vers la perfection

«La femme qui s'est enfuie», trois pas vers la perfection

Entièrement construit autour de personnages féminins, le nouveau film de Hong Sang-soo invente une nouvelle tonalité à son exploration délicate, parfois cruelle et souvent drôle, des mille brins d'émotion qui tissent l'existence quotidienne.

Covid-19 et amours à distance: trois conseils pour bien gérer sa relation aux écrans

Covid-19 et amours à distance: trois conseils pour bien gérer sa relation aux écrans

Un amour peut-il durer et se fortifier uniquement au travers d’un quotidien rythmé par le virtuel? C’est la question que pose, avec subtilité et émotion, A cœur battant, le film de la réalisatrice israélienne Keren Ben Rafael, qui sort le 30 septembre sur les écrans.

Il y a vingt ans, Lunatic plongeait le rap français dans le noir

Il y a vingt ans, Lunatic plongeait le rap français dans le noir

L'unique album du duo, «Mauvais Œil», célèbre ses 20 ans. L'occasion de rappeler que ce classique est né d'un long cheminement de violence musicale et de marketing hors des codes.

Newsletters