La presse nous fait avaler n'importe quoi, même du sperme

Une étude allemande assurant qu'avaler du sperme fait maigrir est réapparue dans la presse à la faveur de l'été. Une vieille rumeur d'Internet qui montre l'incroyable chaîne alimentaire de «l'info buzz».

REUTERS/Marcelo Del Pozo

- REUTERS/Marcelo Del Pozo -

Ce n'est qu'un exemple parmi d'autres. On pourrait citer des dizaines d'autres ratés médiatiques de ce genre, mais celui-là est particulièrement révélateur du téléphone arabe qui tient lieu de journalisme une fois qu'on s'éloigne des sujets sérieux.

Le 27 juin, Atlantico titre: «Certaines pratiques sexuelles font perdre du poids... oui, c'est prouvé». Le pure-player reprend une étude fracassante d'Ingrid Fleischer, professeur à l'université d'Hambourg: 

«Les femmes pratiquant la fellation et qui avalent le sperme de leurs compagnons réussissent à maigrir jusqu'à deux fois plus vite que les autres.»

«Ce n'est pas nous qui le disons, c'est médical!», écrit Atlantico qui s'en remet sagement à la science et aux 200 femmes que la chercheuse allemande a suivi.

Petit bémol: cette étude n'a sans doute jamais existé. Elle traîne sur Internet depuis au moins février 2001, aussi loin que la mémoire de Google puisse nous renseigner. Ingrid Fleischer ne semble pas plus exister, aucune trace d'elle à l'université de Hambourg, aucune mention sur Google Scholar, le moteur de recherche de la recherche. Tout ça sent le hoax. L'Internet en est coutumier. On sera davantage surpris qu'un canular vieux de 12 ans resurgisse dans la presse.

Car l'«étude» paraît improbable. Selon la fameuse Ingrid Fleischer, le sperme contiendrait une substance anti-graisse miraculeuse: l'alcaline. Mais l'alcaline n'est pas une molécule, c'est plutôt un adjectif: une substance est dite «alcaline» quand elle a un pH supérieur à 7 (ce qu'est effectivement le sperme). 

La Belgique se passionne pour le sperme

L'étude de la fameuse Ingrid Fleischer aura connu plusieurs vies sur Internet, citée dans une génération entière de Yahoo Answers dédiées aux vertus nutritionnelles du sperme. Sa dernière vie en date commence le 19 juin dernier quand Konbini consacre un article aux bienfaits du sperme, convoquant une somme sur le sujet publiée sur Meltyfood en 2012.

«Ouais. Bon. Toujours rester vigilant face à une étude de ce type», précise Konbini qui sent poindre l'arnaque. Malgré la précaution oratoire, Konbini va réveiller la presse belge, soudainement passionnée de sperme. Le 24 juin, Sud Info reprend l'étude illustrée d'une élégante banane et de 5 maigres lignes de textes. Le lendemain, La Dernière Heure s'y met à son tour: «Vous voulez maigrir? Avalez la semence masculine...». Pas rasassié, La Dernière Heure refait un article trois jours plus tard, écrit par un journaliste qui visiblement n'a pas lu le premier. Le même jour, Ingrid Fleischer boucle son Tour des Flandres avec un article dans La Libre Belgique.

Consécration pour Ingrid dans Elle

Arrive Atlantico qui importe l'étude en France, et réussit le tour de force d'y adjoindre une autre étude douteuse. Une partie de jambes en l'air debout permet de griller 600 calories (soit l'équivalent de 10 km de course à pied!). Plus modeste, la position du missionnaire permet tout de même de perdre 200 calories. Ces chiffres fantaisistes viennent d'un article de Terrafemina qui dit avoir comme source le New England Journal of Medicine. Parfois, il vaut mieux ne pas sourcer: une récente étude du journal scientifique démonte précisément ces chiffres et évalue la performance sexuelle moyenne à 21 calories!

Ingrid Fleischer connaîtra une dernière heure de gloire avec un article sur le site de Elle. Le magazine féminin voit dans l'étude, forcément récente, la confirmation de la rumeur qui courait depuis quelques années: «Cela faisait longtemps que ce cliché circulait, mais outre-Rhin, des chercheurs ont voulu en avoir le cœur net.» Confirmer une rumeur en prenant comme argument d'autorité la rumeur elle-même, il fallait le faire.

Toujours plus loin dans le téléphone arabe

Puis vient le temps du déclin pour Ingrid Fleischer. Le site Madmoizelle s'élève le 4 juillet contre «l’énième étude qui nous les brise»:

«J’ai l’impression que c’est un running gag, qu’il ne se passe pas six mois avant qu’on nous ressorte une étude soi-disant révolutionnaire faisant le lien entre faire du sexe et perdre du poids.»

Et pour cause, comme toute légende urbaine, Ingrid Fleischer a tendance à réapparaître souvent.

L'article de Madmoizelle, qui est le seul à prendre un peu de distance, ajoute néanmoins une pièce au téléphone arabe journalistique. D'après le site féminin, Ingrid Fleischer aurait «publié un livre Secret de beauté: les milles et une vertus du sexe, introuvable sur l’Internet». C'est évidemment faux: ce titre est celui d'un post de blog de 2006 consacré à Ingrid Fleischer, cité dans le Dico anti-tabou du sexe de Catherine Sandner. Comme quoi il n'y a pas que les journalistes qui propagent la rumeur.

Ingrid Fleischer nous aura au moins enseigné quelque chose: le sperme ne fait pas maigrir mais semble avoir un réel effet sur les stats de la presse en ligne.

Vincent Glad

Devenez fan sur , suivez-nous sur
 
L'AUTEUR
Journaliste à Slate.fr, Les Inrockuptibles et GQ, ancien chroniqueur au Grand Journal de Canal+. Ses articles
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
SLATE CONSEILLE
D'autres ont aimé »
Publié le 09/07/2013
Mis à jour le 09/07/2013 à 16h02
1 réaction