Monde

Non, le week-end, ce n'est pas toujours le samedi et le dimanche [CARTE INTERACTIVE]

Pierre Breteau, mis à jour le 28.06.2013 à 17 h 13

L'Arabie saoudite vient de changer de week-end, passant du jeudi-vendredi au vendredi-samedi. Quels sont les autres pays dans le monde qui n'ont pas opté pour le week-end dit «universel»?

 
samedi-dimanche
 
vendredi-samedi
 
jeudi-vendredi
 
 
un seul jour
 
pas de données
(source: OIT)
 

Depuis ce vendredi 28 juin, l'Arabie saoudite a changé de week-end: elle a troqué son bon vieux jeudi-vendredi pour le vendredi-samedi, optant pour un week-end dit «semi-universel». Avec une place boursière qui tourne à plein régime –c'est la première du monde arabe–, n'avoir que trois jours de travail en commun avec les autres grandes économies faisait perdre au pays 1,7 point de croissance par an, selon la Banque mondiale.

Les Saoudiens suivent ainsi l'exemple d'autres pays arabes comme l'Egypte ou le Qatar, qui ont eux aussi renoncé au repos hebdomadaire des pays musulmans, les jeudis et vendredis, et ce pour les mêmes raisons économiques. En 2009, l'Algérie avait elle aussi modifié ses jours de repos hebdomadaires dans le même sens pour tirer un profit maximum des échanges économiques avec son premier partenaire économique, l'Union européenne.

Parmi les 193 pays membres de l'ONU, 19 ont choisi ce week-end semi-universel. L'universel, celui que nous connaissons en France, avec son samedi et son dimanche chômés pour la majorité de la population, a été adopté par 143 pays dans le monde, selon notre comptage.

Et le reste? Trois pays –la Somalie, l'Afghanistan et le Yémen– ont conservé le week-end «traditionnel» des pays musulmans, c'est-à-dire le jeudi et le vendredi. D'autres encore n'imposent qu'un jour obligatoire de repos –c'est le cas de la très autoritaire Corée du Nord (dimanche chômé), de l'Inde (dimanche chômé), du Népal (samedi chômé), de l'Iran (vendredi chômé) ou de la Birmanie (dimanche chômé). A noter qu'en Inde, le jour de repos obligatoire est donc fixé au dimanche, mais les régions peuvent choisir un autre jour en plus, particulièrement pour les fonctionnaires.

Le sultanat de Brunei a lui opté pour une solution unique, et pas franchement pratique: les jours de repos imposés par la loi dans ce petit Etat musulman coincé dans un coin de l'île de Bornéo sont le vendredi et le dimanche.

Autre exemple original, enfin, celui de la Gambie, qui a réussi, du moins pour ses fonctionnaires, à concilier le week-end universel et une partie du week-end musulman: depuis le 1er février, tout le secteur public est soumis à un repos hebdomadaire qui va du vendredi au dimanche. Oui, trois jours. Cela dit, les journées de travail ont été rallongées pour l'occasion de deux heures.

Pierre Breteau

Pierre Breteau
Pierre Breteau (20 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte