Monde

Sarkozy a raison, Lieberman doit partir

Temps de lecture : 2 min

Nicolas Sarkozy a eu raison de demander au Premier ministre israélien Netanyahu de remplacer son ministre des affaires étrangères Avigdor Lieberman, écrit Haaretz dans un éditorial. Sarkozy est même allé jusqu'à comparer ce dernier à Jean-Marie Le Pen, ce qui a provoqué la colère du ministère des affaires étrangères, pour qui ces remarques représentent une «interférence avec les affaires internes d'Israël.»

Lieberman, qui avait mené une campagne particulièrement ancrée à droite pour les élections à la Knesset, notamment contre les citoyens arabes du pays, est considéré comme raciste par une grande partie de la communauté internationale, qui refuse de ce fait de traiter avec lui.

Le journal explique que la France n'a pas imposé de boycott officiel de Lieberman, que Sarkozy ne l'a pas critiqué en public et qu'il n'a fait que faire passer un message en privé à Netanyahu. Il n'y a donc pas lieu de taxer Sarkozy de comportement anti-diplomatique.

«Au vu de la situation internationale complexe d'Israël à la veille de la reprise des négociations avec les Palestiniens et peut être même avec la Syrie, le pays a besoin de tout le soutien qu'il peut trouver de la part de la communauté internationale, conclut l'éditorial. Il est impératif de remplacer Lieberman avec un autre ministre des affaires étrangères, qui aura une porte ouverte dans les capitales de la planète.»

[Lire l'article complet sur Haaretz]

(Photo de une: Avigdor Lieberman le 8 février 2009. Damir Sagolj / REUTERS)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Hong Kong, Taïwan, jusqu'où peut aller Pékin?

Hong Kong, Taïwan, jusqu'où peut aller Pékin?

Rétrocédé par le Royaume-Uni en 1997, Hong Kong garde depuis un statut à part –un pays, deux systèmes. Cela agace Pékin, qui aimerait reprendre le contrôle de la province où le mouvement pro-démocratie, en sommeil pendant la crise...

La génération Z pourrait être marquée durablement par le coronavirus

La génération Z pourrait être marquée durablement par le coronavirus

Un·e jeune âgé·e de 18 à 29 ans sur six a perdu son emploi depuis le début de l'épidémie.

Au Venezuela, le Covid-19 sonne le signal du retour au pays

Au Venezuela, le Covid-19 sonne le signal du retour au pays

Frappées durement par le confinement dans les pays où elles se sont réfugiées, des dizaines de milliers de personnes n'ont d'autre choix que de rentrer, par tous les moyens.

Newsletters