Beaucoup de gens sont-ils nés le même jour que vous? [INFOGRAPHIE]

Des chatons mignons. abcrumsley via Flickr CC License by.

Des chatons mignons. abcrumsley via Flickr CC License by.

La France compte un peu plus de 800.000 naissances par an. Mais dans le détail, quels jours et mois sont les plus féconds? Quelle est la date de naissance la plus répandue? Votre date d'anniversaire est-elle rare? Venez le vérifier.

Si vous êtes né un 6 mai et que vous avez entre 3 ans et 45 ans, vous avez la date de naissance la plus répandue en France (coïncidence? C'est aussi celle de l'élection de Nicolas Sarkozy en 2007 et François Hollande en 2012). Une information que nous avons cherchée sur une idée du New York Times et du journaliste de la NPR Matt Stiles, qui s'étaient amusés à recenser les jours les plus courants pour naître aux Etats-Unis, et que nous avons trouvée en nous plongeant dans les chiffres des naissances fournis par l'Insee pour les années 1968-2010.

En France comme ailleurs, les naissances ne sont pas réparties de manière homogène sur l'année. Et si vous êtes né à la fin du printemps ou en été, sachez que vous êtes loin d'être les seuls puisque les mois de mai, juin, juillet et septembre sont ceux qui comptent le plus d'accouchements.

Sur toute la période, on repère par ailleurs des baisses ponctuelles le week-end et les jours fériés. Il ne s'agit pas d'un choix délibéré des (futures) mamans, mais les accouchements pouvant survenir ces jours précis peuvent être retardés voire provoqués à un moment plus favorable, et surtout à des périodes où le personnel hospitalier est présent en nombre. La date de naissance la plus rare est d'ailleurs le 25 décembre, avec en moyenne 1.667 accouchements —normal, c'est un des jours fériés les plus importants et cette date d'anniversaire est déjà prise par un certain Jésus de Nazareth.

Chacun des rectangles représente un jour de l'année. Passez votre souris au-dessus pour savoir si votre date d'anniversaire est répandue ou non («3e place» indique que c'est la troisième date la plus rare) ainsi que le chiffre moyen des naissances sur la période 1968-2010 (plus la couleur est claire, moins elles sont nombreuses).

 

Source: Insee (tableau détaillé)

Si les mois de mai à septembre sont les plus féconds, les périodes fastes ont évolué au cours du temps. Dans les années 1960 et 1970, c'est surtout le mois de mai qui concentre le plus grand nombre de naissances. Puis, dans les années 1980 et 1990, c'est l'été qui va passer devant, selon les études de l'Ined, au point que c'est désormais le mois de septembre qui est le plus propice aux naissances.

Ce décalage dans le temps est difficile à expliquer, les spécialistes de l'Ined indiquant qu'ils ne parviennent pas à déterminer comment s'est opéré ce glissement. Et cela n'a –a priori– rien à voir avec les fêtes de fin d'année, qui favoriseraient les conceptions.

Cliquez sur le graphique suivant pour voir la répartition moyenne des naissances par période: de 1968 à 1982, de 1983 à 1997 et de 1998 à 2010. Plus la courbe est foncée, plus la période est récente.

Retrouvez chacune des courbes précédentes séparément.

Created with Raphaël 2.1.01,8001,9752,1502,3252,500Déc.Sept.JuinMars
Created with Raphaël 2.1.01,4001,6251,8502,0752,300Déc.Sept.JuinMars
Created with Raphaël 2.1.01,4001,5951,7901,9852,180Déc.Sept.JuinMars

En plus du glissement des mois de mai et juin vers la fin de l'été, ce qui est flagrant, c'est que la saisonnalité des naissances a tendance à disparaître. Si les mois de juillet à septembre semblent concentrer les naissances, on observe malgré tout que la courbe s'aplanit par rapport au siècle dernier. 

Une évolution d'autant plus difficile à expliquer que la majorité des couples continuent de choisir de partir en vacances en juillet ou en août. De la même manière, quand on interroge les Françaises sur le mois au cours duquel elles préfèreraient accoucher, «mai est de loin le mois le plus cité (27%), devant juin (20%), avril (19%) et mars (9%)», indiquent dans leur étude Arnaud Régnier-Loilier et Jean-Marc Rohrbasser de l'Ined.

Le printemps fédère à lui seul les trois quarts des préférences des Françaises alors que seulement 2% des femmes citent le mois de septembre, aujourd'hui le plus important en nombre de naissances, et que le pic journalier de 2010 a été constaté le 4 octobre, avec 2.565 naissances.

Soit 265 de moins que le 4 mai 1973, le jour le plus fécond de notre échantillon. Si vous êtes né ce jour-là, vous avez donc une des dates de naissance les moins originales qui soient. En revanche, si vous êtes né le 1er janvier 1994, la vôtre est collector: vous n'êtes que 1.254 à avoir vu le jour à cette date.

Pierre Breteau (né le 24 juillet 1982, 28e jour le plus commun)

A LIRE AUSSI